Publicité

17 décembre 2020 - 09:00

Galileo fait aussi partie des bénéficiaires

Deux artistes d'ici soutenus par le Conseil des arts et des lettres du Québec

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Deux artistes de la MRC de Beauharnois-Salaberry font partie des bénéficiaires du Programme de partenariat territorial de la Montérégie-Ouest du Conseil des arts et des lettres du Québec. Aux côtés de huit collègues et de deux organismes artistiques, ils se séparent une somme de 202 000$. 

Notons que le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), les Municipalités régionales de comté (MRC) de Beauharnois- Salaberry, du Haut-Saint-Laurent, des Jardins-de-Napierville, de Roussillon, de Vaudreuil-Soulanges*, la Table de concertation régionale de la Montérégie sont des partenaires de cette initiative et comptent des boursiers sur leur territoire. 

Les créateurs locaux qui reçoivent un soutien sont: le cinéaste André Desrochers  de Beauharnois et Marie-Pierre Leduc de Salaberry-de-Valleyfield. Quant aux organismes, on peut nommer l’Orchestre symphonique de la Vallée-du-Haut-Saint Laurent, maintenant connu sous le nom Galileo

Il est à noter que parmi les projets soutenus, deux artistes reçoivent une première bourse du Conseil grâce à une bonification financière des ententes territoriales accordée par le gouvernement du Québec dans le cadre du Plan de relance économique du secteur culturel.

Processus de sélection

Les demandes ont été analysées par un comité composé de pairs, réunis par le Conseil, œuvrant dans différents secteurs artistiques. Les projets ont été sélectionnés au mérite, sur la base de l’excellence de leur proposition et de leur adéquation aux objectifs du programme, en fonction des disponibilités budgétaires des partenaires.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.