Publicité

21 août 2020 - 10:00

318 organismes vont en profiter

Québec accorde une aide supplémentaire de 20,3 M$ aux organismes artistiques et littéraires

Par Salle des nouvelles

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a annoncé plus tôt cette semaine une aide supplémentaire de 20 340 000 $ à 318 organismes de création, de production et de diffusion.

Ces organisations artistiques et littéraires, soutenues par le Conseil des arts et des lettres du Québec sur une base quadriennale, recevront dans les prochains jours une bonification de leur subvention annuelle de l'exercice 2020-2021 pour favoriser la relance de leurs activités dans le contexte des mesures sanitaires en vigueur.

Cette enveloppe additionnelle est accordée dans le cadre du Plan de relance économique du milieu culturel, annoncé le 1er juin dernier, et s'ajoute à quatre autres mesures de relance ponctuelles lancées par le Conseil des arts et des lettres au cours de l'été pour permettre aux artistes, aux écrivaines et écrivains ainsi qu'aux organismes d'offrir au public des œuvres adaptées au contexte de la pandémie de COVID-19.

Rappelons aussi qu'au cours des premières semaines de la crise, le gouvernement du Québec a déployé un soutien d'urgence afin d'aider les organismes à faire face à des situations précaires en raison de la COVID-19, en plus de bonifier de 4 M$ l'enveloppe du programme de bourses destiné aux artistes et aux écrivains professionnels du Conseil des arts et des lettres.

« Nous savions nos écrivains et nos artistes créatifs, mais nous avons pu prendre toute la mesure de leur talent et de leur inventivité pendant cette période des plus éprouvantes pour eux, ainsi que pour l'ensemble du milieu artistique et du secteur littéraire, souligne Mme Roy. Nous sommes heureux aujourd'hui, grâce à notre Plan de relance, de pouvoir leur offrir les moyens et les outils nécessaires à leur redéploiement. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.