Publicité

12 août 2020 - 11:00

Le 12 août j’achète un livre québécois

C'est aujourd'hui qu'arrive en librairie le tome 2 du roman Infectés

Jessica Brisson

Par Jessica Brisson, Journaliste

C’est aujourd’hui, dans le cadre de la journée Le 12 août j’achète un livre québécois, qu’arrive dans les présentoirs des librairies, le tome deux du roman Infectés de l’auteur et enseignant à la Cité-des-Jeunes, Marc-André Pilon. 

À l’instar du premier tome, la nouvelle intrigue imaginée par l’auteur se déroule principalement dans Vaudreuil-Dorion. 

« Les personnages du premier tome sont toujours présents dans celui-ci, mais il y en a aussi beaucoup des nouveaux. Ceux qui ont aimé le premier livre vont avoir de nombreuses surprises », ajoute l’auteur. D’ailleurs, un immeuble emblématique de Vaudreuil-Dorion devient un personnage dans le nouveau tome.

Si le titre du roman sonne ironique dans le contexte de la pandémie, l’auteur reste confiant que le public sera une fois de plus au rendez-vous. « En fait, nous avons dévoilé la page couverture le 8 mars, juste avant que tout le Québec soit en arrêt à cause de la COVID, et il faut dire que le livre a été écrit bien avant les événements que l’on vit en ce moment », poursuit Marc-André Pilon. 

Résumé

Premiers jours de l’épidémie. Max, 19 ans, s’efforce de survivre. Tout autour de lui grouillent des créatures infernales aux yeux rougis et à la mâchoire hyperactive. 

Heureusement, il fera des rencontres pour le moins… providentielles. Dont celle d’une bande de jeunes qui se donnent le nom de surhommes. Qu’ont-ils en commun ? Chacun d’eux a survécu à la morsure d’un infecté. Ainsi, leur sang immunisé pourrait permettre la création d’un vaccin susceptible d’enrayer la contamination.

Tous ensemble, ils décident de se rendre au Bâtiment Futur, un mystérieux édifice censé abriter une base militaire. Là-bas, le groupe espère rencontrer des scientifiques pouvant mettre au point le fameux remède.

Mais ils doivent faire vite: c’est peut-être la dernière chance de sauver l’humanité.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.