Publicité

1 juin 2020 - 08:00

PANDÉMIE COVID-19

Réouverture partielle de la bibliothèque de Ste-Martine dès ce jeudi

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La Municipalité de Sainte-Martine procédera à la réouverture partielle de la bibliothèque municipale située au 164, rue Saint-Joseph dès le 4 juin à 10 h. Les prêts et retours au comptoir pourront être réalisés sur place en respectant les mesures d’hygiène et de distanciation physique. Les heures d’ouverture régulières seront maintenues.

De nouvelles procédures ont été mises en place afin d’assurer la sécurité de la population et du personnel de la bibliothèque. Afin d’offrir un service plus rapide, les usagers qui souhaitent emprunter des livres sont invités à utiliser le catalogue des documents disponibles à la bibliothèque.

Celui-ci est accessible sur le site Internet de la Municipalité, sous la page Bibliothèque. Voici donc les étapes simples à suivre pour se procurer un livre :

  1. Consulter le catalogue en ligne et s’identifier comme abonné à la bibliothèque,

  2. Choisir le document souhaité,

  3. Faire la réservation du livre,

  4. Si le statut du document indique « sur les rayons », récupérer la réservation à la

    bibliothèque lors de prochaines heures d’ouverture,

  5. Si le statut du document indique « retour prévu le (date) », attendre l’appel d’une

    préposée, dans les jours suivants, avant de se rendre à la bibliothèque.

Une fois sur place, les règles d’hygiène et de distanciation physique devront être respectées. De plus, le port du masque ou du couvre-visage est fortement recommandé. Une seule personne à la fois sera admise à l’intérieur des locaux. Les livres préalablement réservés sur le site Internet attendront le lecteur au comptoir. « Dans certains cas, nous comprenons que l’abonné n’ait pas fait de réservations et nous pourrons tenter de trouver le document qu’il ou elle recherche, mais le déplacement entre les rayons est strictement réservé au personnel, donc nous avons limité le temps de service à 15 minutes par personne et suggérons fortement de faire des réservations » mentionne Éveline Boulanger, coordonnatrice bibliothèque, culture et patrimoine de la Municipalité. Les livres empruntés pourront ensuite être retournés dans la chute à livres à l’avant du bâtiment ou déposés sur le chariot prévu à cet effet lors de la prochaine visite.

La sécurité au coeur des priorités 

Afin d’éliminer les risques de propagation du coronavirus par les livres, tous les documents qui sont rapportés à la bibliothèque sont directement placés dans un local réservé à la quarantaine pour une période de 72 heures. Ils sont ensuite remis disponibles au catalogue. Certaines personnes pourraient ressentir le besoin de nettoyer les emprunts une fois arrivés à la maison, ceci n’est pas nécessaire et pourrait endommager les livres. Les usagers et usagères devraient plutôt placer les documents en quarantaine 72 heures supplémentaires s’ils en ressentent le besoin. Pour pallier ces délais de quarantaine inusuels, la Municipalité ne comptabilisera aucune pénalité de retard, et ce, jusqu’à nouvel ordre. Un appel à la courtoisie est tout de même fait afin de respecter les autres utilisateurs.

Certaines personnes pourraient ne pas être en mesure de se déplacer pour bénéficier de ce service, et ce, pour différentes raisons. Le prêt de livres numériques s'avère encore une excellente solution aux livres papier et s’effectue gratuitement sur www.rbm.pretnumerique.ca. « Nous avons tout de suite pensé aux personnes vulnérables et voulions nous assurer que les gens déjà sur notre liste d’appels hebdomadaires puissent recevoir un livre s’ils le désiraient. Des élus municipaux ce sont donc portés volontaires pour leur faire la livraison » mentionne fièrement la mairesse Maude Laberge. Des abonnés en quarantaine pourraient également se prévaloir de la livraison à domicile.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.