Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Un festival au profit d'une cause locale

La musique punk à l’honneur en mars à Salaberry-de-Valleyfield

Chargement du vidéo
durée 15h53
12 février 2020
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Voir la galerie de photos

Les 6 et 7 mars prochains, dix formations musicales prendront d’assaut la scène du café culturel La Factrie de Salaberry-de-Valleyfield. Dès 20h, elles monteront sur les planches dans le cadre de la 9e édition du Punkstock, un festival de musique punk qui s’y tiendra pour la quatrième année consécutive.

« L’événement en est à sa neuvième édition au total. Aujourd’hui, ce sont les groupes qui me contactent car ils veulent être dans la programmation. Je suis très content, surtout que l’événement remet tous les profits à une cause d’ici. Cette année, c’est la maison d’hébergement L’Accueil pour elle qui en sera bénéficiaire », précise l’instigateur de l’activité, Claude Lepage.

L’organisme assure un service d’aide et d’hébergement aux femmes et enfants victimes de violence conjugale. Bon an mal an, c’est plus de 1000$ qui sont remis à la cause soutenue par le Punkstock. « L’an passé, la Maison d’hébergement dépannage de Valleyfield a reçu une somme de 1350$. Il faut dire que les groupes jouent gratuitement. On peut remettre l’entièreté des profits issus de la vente des billets », ajoute-t-il.

Dix groupes en deux jours

Les amateurs de musique punk en auront pour leur compte les 6 et 7 mars prochains. Ils pourront entendre lors de la première soirée No Way Out et Light Out, Vicieux et délicieux, Capable et Yester Daze. Le lendemain, ce sera au tour des groupes The Slums, reason X, Vas-y-Line, Les Skieurs Fluos et The Wiskey Chase de faire chanter et danser les spectateurs.

«  Pour la majorité de ces groupes, ce sera une première expérience professionnelle sur une scène. Pour d’autres, ce sera le début d’une belle aventure musicale qui pourrait les mener plus loin comme pour le groupe Morgan qui a connu un beau rayonnement après leur passage ici. »

Facteur intéressant: tous les musiciens inscrits à la programmation sont originaires de la Rive-Sud de Montréal. « La Factrie peut accueillir jusqu’à 80 personnes et depuis quelques années, c’est toujours complet. Le fait que l’on soit un café culturel avec une vocation sociale nous pousse à offrir à notre clientèle une programmation diversifiée, mais aussi une scène à tous types d’arts. Que ces soirées soient aussi un prétexte pour redonner à la communauté est un bonus », indique pour sa part la directrice générale de La Factrie, Émilie Fortier.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


Une ado du Suroît joint les rangs de l'agence artistique Marie-Prose Musique

Une jeune résidente de Vaudreuil-Dorion qui fréquente l’école secondaire de la Cité-des-Jeunes a tout récemment joint les rangs de l’agence artistique Marie-Prose Musique. Entrevue avec le nouveau visage de la relève musicale : Laurence Libersan, 16 ans. « Je connais le dirigeant-fondateur de l’agence Pascal Martineau car nous avons collaboré ...

durée Hier 18h00

Un premier spectacle d'humour présenté à Valspec pour Marc Messier

Membre de la colonie artistique du Québec depuis près de cinq décennies, le comédien Marc Messier ajoute une corde de plus à son arc déjà bien rempli. Le vendredi 30 septembre, il sera de passage à Salaberry-de-Valleyfield pour y présenter son tout premier one man show intitulé Seul….en scène. Entrevue avec ce comédien apprécié. « Ça fait ...

22 septembre 2022

Plusieurs activités à venir cet automne au Manoir Ellice

En juillet dernier, la Maison des enfants Marie-Rose dévoilait la toute première programmation culturelle du Manoir de Beauharnois. Cette programmation a été en partie possible grâce au soutien financier de la Ville de Beauharnois qui a octroyé une subvention de 15 000 $ à l’organisme pour développer des spectacles, des conférences et des ateliers ...