Publicité
16 janvier 2020 - 13:00

Une artiste de Saint-Isidore y exposera ses oeuvres jusqu'au 27 mars

L'estampe en vedette à la Galerie Marie et Pierre Dionne de Beauharnois

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La Galerie Marie et Pierre Dionne qui prend place dans les locaux de la MRC de Beauharnois-Salaberry démarre l'année 2020 en force. C'est que le 23 janvier prochain, elle accueillera, dans le cadre d'un 5 à 7, l'artiste de Saint-Isidore, Carmen Dubuc pour le vernissage de ses oeuvres. 

L'artiste originaire de la Rive-Sud consacre son quotidien entièrement aux arts visuels. Dans le passé, elle a complété un baccalauréat en arts visuels et médiatique à l’UQAMVéritable artiste du papier et de l’estampe, elle travaille celle-ci depuis quelques années. Mme Dubuc est fascinée par les textures et le papier sous toutes ses déclinaisons.

Elle aime bien peaufiner ses œuvres lentement et les monter étape par étape. Chaque détail, de la vie et de la nature humaine qui l’entourent, l’émerveille et l’inspire. « La couleur, la transparence, la lumière, l’infiniment petit ou l’infiniment grand me questionnent. Pour moi, l’art visuel est un champ de recherche sans fin avec lequel je peux créer des mondes qui me sont propres. J’aime organiser mes estampes en superposant les techniques, les papiers imprimés et la couleur, parfois en brodant le papier, et à d’autres moments, ce sont des troués, le tout au gré de mon imagination », confie-t-elle.

Un parcours artistique bien garni

À la lecture du parcours artistique de Mme Dubuc, on ne peut qu’apprécier sa feuille de route. En effet, au cours de sa carrière, ses œuvres ont été présentées, tant au Canada, en France, en Argentine, en Belgique, au Luxembourg qu’aux États-Unis.

Elle compte à son actif des expositions solos et des expositions collectives, tant locales, nationales qu’internationales. Elle est de plus récipiendaire de plusieurs prix et mentions de jurys, en plus de s’impliquer auprès de différentes organisations artistiques et d’œuvrer à l’occasion comme conférencière. Son travail fait depuis partie de collections, tant privées que publiques. 

Mme Dubuc travaille à son atelier à Saint-Isidore, à l’atelier Glypto de LaSalle et occasionnellement au Centre d’artiste en arts imprimés du Zocalo. « Ma production s’oriente vers une simplification des formes et une interprétation plus intuitive. Mon travail se veut exploratoire, toujours à la recherche de nouvelles
techniques, de médiums à expérimenter et de textures à découvrir »,
conclut l’artiste.

À noter que son exposition intitulée « D’abord et avant tout » se poursuivra jusqu’au 27 mars prochain. Pour les gens intéressés, nous apprécierions obtenir la confirmation de votre présence avant midi, le mercredi 22 janvier. Veuillez le faire auprès de Mme Jacqueline Roussy au 450 225-0870 (poste 224) ou par courriel à [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.