Publicité
10 décembre 2019 - 14:00

Un par mois jusqu'en avril

Quatre ateliers d'arts numériques gratuits en 2020 à Salaberry-de-Valleyfield

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Les arts numériques auront la cote à Salaberry-de-Valleyfield dès janvier prochain. La preuve? La Ville de Salaberry-de-Valleyfield, en partenariat avec Valspec et le MUSO - Musée de société des Deux-Rives, lance une série d’ateliers culturels. Ceux-ci permettront aux intéressés de s'initier gratuitement à ce type d'art dès le début 2020

Ces ateliers de création en arts numériques s’inscrivent dans le plan d’action découlant de l’entente de développement culturel intervenue entre la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et le ministère de la Culture et des Communications du Québec.

« Nous sommes fiers de pouvoir offrir à nos citoyens des activités culturelles aussi diversifiées, et ce, sans avoir aucun sou à débourser. Grâce à cette entente, nous sommes en mesure de rendre la culture encore plus accessible à la communauté et de mettre sur pied des projets culturels structurants initiés et réalisés par des organismes culturels de notre Ville », a affirmé le maire de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, Miguel Lemieux, lors de la conférence de presse.

Quatre ateliers d'ici avril 

Les ateliers se dérouleront un dimanche par mois, de 13 h à 17 h, sur la scène de la salle Albert-Dumouchel de Valspec. Le 19 janvier, les participants de l’atelier « Animation vidéo et manipulation en direct » apprendront les rudiments nécessaires à la création de scènes manipulables en direct. Ils découvriront également comment créer du contenu vidéo à partir des animations disponibles dans le logiciel Madmapper. Le 2 février, les personnes ayant participé au premier atelier pourront perfectionner les leçons apprises quelques semaines plus tôt, en plus d’apprendre les principes de la vidéo en direct et de la diffusion du contenu sur des surfaces en trois dimensions (communément appelé le mapping). Le contenu visuel créé lors de ces deux formations pourra être présenté au public lors du Yéti-Fest, qui se déroulera du 7 au 9 février.

Le second bloc de cours propose de travailler à partir de capteurs. D’abord, le 8 mars, les participants de l’atelier « Capteurs dans l’espace » seront appelé à programmer un dispositif intégrant un capteur à l’aide de microcontrôleurs Arduino et de sa plateforme de programmation dédiée. Ils repartiront avec leur matériel et pourront travailler sur un projet personnel qui sera présenté au cours de l’atelier suivant. Enfin, durant l’atelier « Capteurs sur interprète » qui se déroulera le 19 avril, les formateurs montreront comment les signes vitaux et les manipulations d’un ou d’une interprète sur scène peuvent modifier l’espace visuel à l’aide de microcontrôleurs et de capteurs spécialisés.

Les formateurs

Les ateliers seront animés par Jean-François Boisvenue, producteur et artiste multidisciplinaire ainsi que Claire Renaud, scénographe, metteure en scène et auteure. Ensemble, ils ont cofondé la compagnie La nuit / Le bruit. Jean-François Boisvenue détient une formation en Arts dramatiques profil jeux de l’UQÀM ainsi qu’une formation axée sur le cinéma du Collège de Valleyfield. Pour sa part, Claire Renaud détient une formation en multimédia.

Enfin, notons qu'aucune expérience n’est requise pour la participation à ces ateliers. Les participants sont invités à apporter leur ordinateur portable (Mac ou Windows) aux ateliers, s’ils en possèdent un, bien que ce ne soit pas essentiel à la participation. Les places sont limitées! Pour s’inscrire, il faut communiquer directement avec MUSO au 450 370-4855 poste 221 ou par courriel à [email protected].

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.