Publicité
20 novembre 2019 - 06:00 | Mis à jour : 10:26

Plus de 1M$ en investissement

Le MUSO au coeur de travaux majeurs depuis 2017

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le Musée de société des Deux-Rives présentait, ce lundi 18 novembre, le résultat de la mise à niveau faite à ses installations au cours des derniers mois. Un investissement de 1 376 677$ a été nécessaire pour permettre à l’institution muséale de poursuivre sa mission, soit la mise en valeur de l’histoire de la municipalité.

Notons que ce chantier a débuté en 2017 et s’est échelonné sur près de deux ans. La facture globale a été séparée entre la Ville de Salaberry-de-Valleyfield et le programme Fonds du Canada pour les espaces culturels de Patrimoine Canada.

Un bâtiment plus que centenaire

L’édifice qui abrite le MUSO est une ancienne église datant de 1874. Il était donc normal d’investir une somme importante dans son maintien. La principale modification apportée au bâtiment s’est fait au niveau énergétique et efficience. Autre aspect intéressant: le monte-charge  et le débarcadère permettront d’accueillir des expositions de plus grandes dimensions.

Voici quelques-uns des travaux qui ont été exécutés au cours des derniers mois:

  • Réfection de la toiture;
  • Installation d’une borne de recharge pour les autos électriques;
  • Installation d’un système de ventilation et de climatisation dans la section de l’église;
  • Creusage du sous-sol en terre battue (pour y aménager une réserve muséale);
  • Installation d’un débarcadère et d’un monte-charge;
  • Amélioration de l’étanchéité des fenêtres du côté église;
  • Installation de nouveaux luminaires écoénergétiques dans l’accueil du côté musée.

Reconnu depuis l’automne comme institution muséale agréée par le Ministère de la Culture et des Communications su Québec, le MUSO sera, de nouveau, bientôt au coeur d’une phase 2 de travaux.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.