Publicité
5 août 2019 - 12:00

Les 3 et 4 août à Salaberry-de-Valleyfield

Soleil et fleurs en quantité pour la 16e édition du Festival des arts de Salaberry-de-Valleyfield

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

C’est sous un soleil radieux que s’est tenue la 16e édition du Festival des arts de Salaberry-de-Valleyfield, du 2 au 4 août derniers. L’événement qui prenait place au parc Sauvé mettait en vedette le travail d’une cinquantaine d’artistes, en plus d’accueillir 5000 personnes annuellement.

Cette année, c’est 52 artistes de tous les coins du Québec, et même du monde, qui exposaient au Festival des arts. « On commence à jouir d’une belle réputation un peu partout. La preuve? On a avec nous un artiste d’Europe qui est venu montrer son savoir-faire. En tant que présidente d’honneur, je ne pouvais pas demander mieux. La météo est superbe, les artistes ont tous embarqué dans la thématique florale et les visiteurs sont comblés. Je le suis aussi », précisait la présidente d’honneur et artiste Karine Dagenais.

Tous les kiosques des artistes participants étaient fleuris pour l’occasion. Dans l’édifice Jean H. Besner du parc, les intéressés pouvaient confectionner des montages floraux. Dans le respect de la thématique, une artiste avait même mis de la couleur, et des fleurs, sur des objets du quotidien comme un tricycle ou une chaise.

« Chaque année, cinq à six prix sont remis aux artistes participants. L’un d’eux est le prix coup de coeur voté par les visiteurs du Festival des arts. Ces derniers sont invités à faire le tour des kiosques et à choisir leur artiste préféré. Un tirage a aussi lieu pour remporter une toile peinte par notre présidente d’honneur. Chaque année, on attire entre 4000 et 5000 visiteurs », précisait à son tour la Coordinatrice du Festival, Émilie Fortier.

Une première édition pour le Festi-Goûtes-y

À quelques pas du Festival des arts, on retrouvait l’événement culinaire Festi Goûtes-y qui regroupait six ou sept entreprises de la région. Par exemple, la confiserie Clémex de Beauharnois et Salaberry-de-Valleyfield qui y avait un kiosque.

L’organisateur de l’événement, Bobby Dallaire dresse le bilan de cette première année d’opération. « Ça n’a pas l’ampleur escomptée, mais on est bien content quand même. Il y a un bon achalandage et tant que mes exposants sont heureux, je le suis aussi. Notre but pour l’an prochain est de grossir l’offre en attirant de nouvelles entreprises participantes. Avec notre aire de pique-nique, on offre une occasion pour les visiteurs de casser la croûte et de se rafraîchir à l’ombre. On va adapter la formule pour l’an prochain », confiait-il.

Les éditions futures du Festin Goûtes-y se tiendront toujours en même temps que le Festival des arts. Comme le parc Sauvé est très sollicité, et que l’événement n’offre pas d’halte alimentaire et de rafraîchissement à ses visiteurs, le maillage entre les deux activités semblait naturel.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.