Publicité
6 juin 2019 - 10:00

Maillage avec deux artistes professionnels

Une centaine de finissants de la CSVT participent à une première en matière culturelle

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Une centaine d'étudiants finissants de deux écoles secondaire de la MRC de Beauharnois-Salaberry exposaient leur talent le mardi 4 juin en soirée. Ils avaient rendez-vous dans les locaux de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands (CSVT) pour exposer aux visiteurs intéressés le résultat de leur maillage avec deux artistes professionnels de la région. 

Au total, une centaine de finissants des écoles Arthur-Pigeon de Huntingdon et des Patriotes-de-Beauharnois ont pris part à l'exposition « Ma vie en arts : un vernissage rassembleur », initiée par le comité culturel de la CSVT. Dans le cadre de celle-ci, les premiers ont été appelé à travailler avec Pascale Bourguignon de Havelock et les seconds avec Karine Landerman de Beauharnois à quelques reprises pendant les derniers mois. Notons que les oeuvres ont été créées dans leurs cours d’arts plastiques. 

En février dernier, le comité culturel composé de membres des services éducatifs de la CSVT et de Pierre Crépeau, coordonnateur culturel à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield ont lancé un projet invitant les enseignantes et leurs élèves, inscrits à l’option d’Arts plastiques, à rencontrer une artiste professionnelle de leur région pour découvrir le métier, les techniques de création et pour travailler ensemble un projet dans un contexte de médiation culturelle.

Ce projet collaboratif a été un espace d’échange, permettant aux jeunes de s’inspirer d’une pratique professionnelle pour travailler leur processus artistique et ainsi créer une œuvre personnalisée.

Processus créatif important

Les artistes associées au projet ont amené les élèves à créer des œuvres qui les représentaient. « Le projet Je m’enracine avait pour objectif de révéler le potentiel créateur et l’expressivité des élèves de l’école des Patriotes-de-Beauharnois à travers un exercice autobiographique. Les élèves sont partis de douze motifs, qui ont découlé en trois maquettes, qui ultimement ont permis la création de leur œuvre finale sur une toile en bois. C’est un processus très technique et rigoureux qui s’est échelonné sur plusieurs semaines », souligne Karine Landerman.

Avec le projet « La table est mise », Pascale Bourguignon a de son côté permis aux élèves de l’école Arthur-Pigeon d’intégrer différentes habiletés artistiques acquises dans les années précédentes. Chacun devait se positionner au sein de son environnement quotidien pour personnaliser artistiquement une boîte, dont les quatre faces s’inspiraient d’aspects de leur personnalité. « Avec la réalisation des boîtes, les élèves ont exprimé qui ils sont et comment ils entrevoient leur avenir. Ce processus créatif est inspiré d’un artiste surréaliste du 20e siècle, Joseph Cornell », affirme Madame Bourguignon.

Le comité culturel de la CSVT a tenu à remercier chaleureusement les deux artistes impliquées dans le projet ainsi que les enseignantes Sophie Durocher, Sophie Quenneville, Iman El Masri et Vanessa Haineault qui ont permis aux élèves de développer leur plein potentiel et de s’exprimer au travers d’un projet artistique qui leur tenait à cœur.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.