Publicité

3 décembre 2020 - 10:00

Par le Groupe Autoforce

7 raisons de prendre le virage électrique

Au cours des 10 prochaines années, le marché de l’automobile va complètement changer. Les manufacturiers se projettent dans l’avenir et confirment leur volonté de multiplier les modèles électriques et hybrides branchables à court et moyen terme. Vous souhaitez faire le saut ? Voici 7 bonnes raisons de le faire.

1. Incitatifs gouvernementaux disponibles

Les gouvernements provinciaux et fédéraux offrent des incitatifs à l’achat ou à la location de véhicules électriques ou hybrides branchables. Par exemple, pour un véhicule neuf 100% électrique, le consommateur peut profiter d’une réduction allant jusqu’à 13 000$.

Pour les hybrides branchables, le montant du rabais oscille entre 4000$ et 8000$ selon la capacité de la batterie. Notez que les incitatifs sont appliqués directement sur le prix en concession.

Le programme Roulez vert du gouvernement du Québec vous donne également accès à un soutien financier de 600$ à l’achat d’une borne de recharge à domicile de 240 volts.

2. Moins de frais associés

La mensualité d’un véhicule électrique vous semble élevée ? Il faut voir au-delà de ce simple chiffre. Un véhicule électrique vous coûtera moins cher en frais associés.

En effet, sans changement d’huile et avec une usure des freins moins importante en raison de la technologie de freinage par récupération, les électromobilistes économisent environ 237$ sur 20 000km en entretien de base.

Certaines compagnies d’assurances offrent jusqu’à 20% de rabais aux propriétaires de véhicules électriques. Il ne faut pas négliger les avantages de la plaque verte ! Vous serez exempté de paiement sur certains ponts et péages, dont celui de l’autoroute 30.

3. Le trajet moyen Maison/Travail

La crainte d’une autonomie insuffisante empêche encore certaines personnes de prendre le virage électrique. Or, plusieurs ont tendance à surévaluer leurs besoins quotidiens. La distance moyenne pour le trajet aller-retour entre la maison et le travail se situe entre 20 et 50 km.

En y ajoutant des sorties fréquentes de 50 km, et une marge de 30 km, une autonomie de 130 km pour les déplacements quotidiens est souvent bien suffisante.

Pensez-y ; certains modèles proposent une autonomie 100% électrique allant jusqu’à 420 km. Les trajets de proximité peuvent souvent être faits entièrement en mode électrique même avec les modèles hybrides branchables qui offrent des autonomies électriques moyennes de 40 à 60 km.

4. Économie de carburant

Saviez-vous qu’en moyenne, chaque Québécois consomme 1057 litres de carburant par an ? Fini les arrêts hebdomadaires coûteux à la pompe au volant de votre véhicule électrique.

Par exemple, au volant de la Chevrolet Bolt EV, il vous coûtera environ 320$ d’électricité pour rouler 20 000 km si vous rechargez votre véhicule exclusivement à la maison. Ce montant sera d’environ 440$ annuellement si vous utilisez le réseau de bornes publiques 15% du temps.

En comparant avec un véhicule à essence consommant 8 L/100, on constate qu’au bout de 20 000 km et avec un coût de 1,25$ le litre, l’électromobiliste aura économisé 1 600 $.

5. Impacts environnementaux

40% des émissions de GES au Québec sont attribuables au secteur des transports, ce qui en fait la principale source de GES dans la province. Puisque le Québec n’utilise pas de carburant fossile pour produire son électricité, l’électrification des transports est particulièrement intéressante pour la réduction des émissions polluantes.

Si l’on remplaçait un million de voitures à essence par des voitures 100 % électriques, soit environ 16 % du parc automobile actuel, les émissions de GES du Québec diminueraient d’environ 4,37 millions de tonnes par année, et ce, sans devoir augmenter notre production d’électricité. (Équiterre)

Pour sa durée de vie (soit environ 300 000km), un véhicule 100% électrique produira 80% moins de GES qu’un modèle à essence.

6. Accès amélioré aux réseaux de bornes

En 2019, le gouvernement fédéral a annoncé un investissement de 5M$ pour qu’Hydro-Québec accélère le déploiement de 1600 bornes rapides dans la prochaine décennie dans la province. Actuellement, on compte 2 500 bornes de recharge publiques, dont 305 de recharge rapide, déployées dans toutes les régions du Québec. On en compte plus d’une vingtaine dans la région de Vaudreuil-Soulanges.

Pour faciliter l’accès au réseau, l’application mobile Circuit électrique a été mise en place. Repérage, paiement numérique, données d’achalandage, suivi de la recharge et notifications personnalisées ;

l’application est un incontournable pour les électromobilistes.

7. Une expérience de conduite repensée

Avez-vous déjà effectué un trajet en véhicule électrique ? Vous risquez d’être agréablement surpris par l’expérience de conduite.

En effet, vous noterez rapidement qu’à haute ou basse vitesse, l’habitacle est complètement silencieux et sans vibration. Les nombreux outils vous permettant de monitorer votre consommation d’électricité sont clairement affichés et faciles d’utilisation. Vous craignez que la conduite soit ennuyeuse ? Sachez que la Chevrolet Bolt, par exemple, offre une accélération de 0 à 100km en 7.5 secondes.

Pensez encore une fois aux avantages de la plaque verte ! Vous pourrez accélérer vos trajets grâce à l’accès aux voies réservées à l’heure de pointe (par exemple sur l’Autoroute 20 entre Dorval et Lachine).

Vous trouverez différents modèles hybrides, hybrides branchable et 100% électriques dans les concessions du Groupe AutoForce. Nos conseillers experts en mobilité électrique pourront répondre à toutes vos questions et vous faire effectuer un essai routier.

Sources
www.aveq.ca
Choisir un véhicule électrique qui répond à vos besoins, Roulons électrique, Gouvernement du Québec, 2020.
www.equiterre.org - Pourquoi l’électrification?, La voiture électrique en 5 questions.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.