Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Salons funéraires et Crématorium J.A. Larin & Fils Inc.

Relève d'entreprise: Alexandre Larin devient officiellement propriétaire de l'entreprise familiale

durée 18h00
3 juin 2022
Marie-Claude Pilon
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

C’est maintenant officiel : Alexandre Larin est maintenant officiellement le propriétaire des Salons funéraires et Crématorium J.A. Larin & Fils Inc. La passation des pouvoirs de l’entreprise des mains de son père André vers lui s’est conclue ce mercredi le 1er juin.

« Les derniers jours ont été occupé par la finalisation de la transaction et les nombreux détails entourant la passation des pouvoirs. Mon père, qui est maintenant à sa retraite, demeure près du téléphone pour m’épauler en cas de besoin et répondre à mes questions. La transition s’est faite en douceur. Je gère l’entreprise seul depuis le mois d’octobre dernier et tout se passe bien », résume le nouveau propriétaire de l’entreprise familiale qui a été fondé en 1918 par Joseph-Armand Larin.

Un jeune entrepreneur d’expérience

Mine de rien, le jeune entrepreneur à l’aube de la trentaine œuvre depuis dix ans maintenant au sein des Salons funéraires et Crématorium J.A. Larin, « Mon père a été un bon mentor toutes ces années et il l’est encore aujourd’hui. On a aussi une belle équipe en place qui me soutient pleinement dans la transition », ajoute-t-il.

Quels sont ses projets pour l’entreprise? « Pour le moment, mon objectif à court terme est de rattraper le retard accumulé pendant la pandémie. Évidemment, nous voulons aussi offrir le meilleur service possible à notre clientèle, tout en optimisant nos méthodes de travail pour être encore plus efficace », expose-t-il.

L’entreprise aimerait aussi garnir son inventaire déjà bien rempli d’urnes et de bijoux supplémentaires. « Nous avons aussi commencé à offrir des cocktails dinatoires pour les familles intéressées par une formule moins conventionnelle et plus décontractée. Nous servons aussi maintenant de la bière d’une microbrasserie locale. Je trouve ça important d’encourager les entreprises d’ici », résume Alexandre Larin qui est la 5e génération de cette famille à s’impliquer dans la direction de l’entreprise familiale.

L’acquisition de nouveaux salons funéraires fait-elle partie des plans du nouveau patron ? « Pas à court terme. Pour le moment, je me laisse le temps de m’habituer à mes nouvelles fonctions et à l’entreprise avant d’envisager la suite. À notre époque, le domaine funéraire est assez saturé et c’est plus difficile d’ouvrir un nouveau salon ou d’en acheter un. »

L’une des volontés d’Alexandre Larin, et qui a déjà commencé à être mise en place, c’est l’informatisation des procédures et la modernisation de l’image de l’entreprise. Par exemple, le site web sera prochainement remis au goût du jour. « Nous avons déjà une identité bien établie, mais j’aimerais la moderniser un peu», conclut-il.

 

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


17 août 2022

Caisse de dépôt: perte de 33,6 G$ pour les six premiers mois de 2022

La Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) devra tricoter serré pour refermer le trou qui s’est ouvert dans le bas de laine des Québécois après le pire semestre des 50 dernières années sur les marchés. Au 30 juin dernier, la Caisse enregistrait, pour les six premiers mois de 2022, un rendement négatif de -7,9 %, soit une perte de 33,6 ...

15 août 2022

Plus d'argent pour soutenir les entreprises régionales

Accès Entreprise Beauharnois-Salaberry (AEBHS) confirme qu’une somme de 185 000 $ sera injectée dans le développement économique de la région. Cette aide se déclinera sous trois volets. « Il faut se donner les moyens de ses ambitions : d’ici 2030, la MRC de Beauharnois-Salaberry entend devenir un chef de file de la Montérégie en misant sur une ...

12 août 2022

Rentrée scolaire: une nouvelle entreprise fait son apparition dans la région

À l'aube de la rentrée scolaire, les parents qui finalisent la préparation du matériel scolaire de leur marmaille peuvent se tourner vers Gustav en collant, une jeune entreprise de la région de Beauharnois-Salaberry-de-Valleyfield. Fondée en 2021, elle propose aux intéressés des étiquettes autocollantes personnalisées.  C'est la seule entreprise ...