Publicité

25 novembre 2021 - 09:00

Dans le cadre du Mois de l’économie sociale au Québec

Naissance de ÉLABOR, laboratoire d’innovation sociale collectif en Montérégie-Ouest

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Réunis dans la région du Suroît dans le cadre d’un événement visant à souligner le Mois de l’économie sociale au Québec, les partenaires et les membres du Pôle d’économie sociale Vallée-du-Haut-Saint-Laurent ont assisté au lancement du nouveau laboratoire d’innovation sociale collectif, ÉLABOR.

Propulsé par le Pôle d’économie sociale, ÉLABOR offre un parcours d’activités basé sur l’innovation sociale, et vise à accélérer la mise sur pied de nouveaux projets d’économie sociale.

Le Pôle peut notamment compter sur une aide financière de 120 000$ en provenance du Fonds d’appui au rayonnement des régions, grâce au soutien financier du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, afin d’élaborer et de construire ce nouveau volet de services.

« Le gouvernement du Québec est heureux d’appuyer le Pôle d’économie sociale Vallée-du-Haut-Saint-Laurent pour le développement de ce laboratoire d’innovation sociale collectif! L’économie sociale est un modèle économique incontournable pour les différentes régions du Québec, et il était important pour le gouvernement d’appuyer une initiative du Pôle qui permettra d’en maximiser l’impact ici en Montérégie-Ouest! » indique Claude Reid, député de Beauharnois.

ÉLABOR, dont les activités se sont principalement déroulées en ligne à ce jour en raison de la pandémie de la COVID-19, vise à renforcer les capacités des acteurs de la collectivité, les entreprises d’économie sociale, les organismes communautaires et les citoyens désirant entreprendre une démarche collaborative, en vue de répondre aux enjeux de développement du territoire de la Montérégie-Ouest. Pour se faire, ÉLABOR propose différentes activités et ateliers qui viennent appuyer les promoteurs d’un projet collectif depuis son élaboration, jusqu’à la concrétisation de celui-ci en projet d’entreprise d’économie sociale.

« Cet appui financier du gouvernement du Québec est très apprécié, puisqu’il permettra au Pôle de doter notre écosystème régional d’un levier puissant, visant à favoriser l’élaboration de nouvelles solutions aux enjeux de la Montérégie-Ouest, et tout cela, en encourageant les promoteurs à adopter une posture entrepreneuriale qui repose sur l’économie sociale! », affirme Olivier Doyle, directeur général du Pôle d’économie sociale Vallée-du-Haut-Saint-Laurent.

Les personnes intéressées à accélérer le changement en utilisant le modèle de l’économie sociale peuvent entrer en contact avec le Pôle, et plus particulièrement la chargée de projet ELABOR, Mme Célia Corriveau, afin de prendre connaissance des prochains appels de projets et activités qui seront déployées par ÉLABOR. 

Sur la photo, on retrouve de gauche à droite: 

De gauche à droite, rangée du bas :

M. Claude Reid, député de Beauharnois

Mme Martine Vallée, présidente, Pôle d’économie sociale Vallée-du-Haut-Saint-Laurent

Mme Célia Corriveau, chargée de projet ÉLABOR, Pôle d’économie sociale Vallée-du-Haut-Saint-Laurent

M. Olivier Doyle, directeur général, Pôle d’économie sociale Vallée-du-Haut-Saint-Laurent

Mme Élizabeth Gaulin, directrice générale, Pour un Réseau Actif dans nos Quartiers

De gauche à droite, rangée du haut :

M. Éric Léger, fondateur et directeur artistique, Les Manifestes

Mme Émilie Poirier, stratège marketing, Les Manifestes

*Les Manifestes sont le partenaire Image de marque pour Élabor.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.