Publicité

26 mai 2021 - 10:00

Ce vendredi

Une retraite bien méritée après 46 ans à l'emploi de la Caisse Desjardins de Salaberry-de-Valleyfield

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le directeur général de la Caisse Desjardins Notre-Dame-de-Bellerive de Salaberry-de-Valleyfield, Gino Napoleoni, devra dire adieu à une de ses collaborations d'exception. C'est ce vendredi, le 28 mai, que Sylvie G. Leduc entamera une retraite bien méritée après 46 ans de loyaux services au sein de l'institution financière. 

Pour l'occasion, M. Napoleoni tenait à rendre hommage à celle qui l'a accompagné dans son tout premier rôle de directeur général au sein du centre de services Notre-Dame de Bellerive.

" Son expertise, son dévouement et son professionnalisme ne sont que quelques-unes des qualités qui ont marqué sa carrière. Bien plus qu’une adjointe à la direction, Sylvie m’a permis d’acquérir l’aisance nécessaire afin que je puisse apprivoiser mon rôle en toute tranquillité d’esprit. Elle a su s’adapter aux nombreux changements technologiques et m’a apporté le réconfort dans les moments plus sombres. C’est en anticipant sa relève que j’ai pris conscience de l’importance de son rôle. Son appui en arrière-scène m’a permis d’être le directeur général que je suis aujourd’hui. J’aurai eu la chance de bénéficier de cette collaboration durant 10 ans. Au nom de tous tes collaborateurs actuels et passés ainsi qu'au nom de Jean-François Gagnon, président et des membres du conseil d'administration qui ont eu le privilège de croiser ton chemin, je te souhaite une heureuse retraite. Il est maintenant le moment Sylvie de penser à toi. Merci infiniment", précise M. Napoleoni dans une communication publiée sur la page Facebook de la Caisse Desjardins de Salaberry-de-Valleyfield. 

 

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.