Publicité

3 mai 2021 - 05:00

D'ici juin

TGOD veut vendre ses serres de cannabis situées à Salaberry-de-Valleyfield

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Toutes les réactions 1

Les plus grandes serres de cannabis biologique au monde, qui sont installées dans le parc industriel de Salaberry-de-Valleyfield, pourraient changer de propriétaire d’ici le mois de juin.  C’est du moins la volonté de l’entreprise The Green Organic Dutchman (TGOD) qui a récemment dévoilé une mise à jour de ses activités.

La raison évoquée par l’entreprise pour se départir des serres de Salaberry-de-Valleyfield est d’accroître sa flexibilité financière pour réduire sa dette et ainsi être en mesure de capitaliser sur les futures opportunités.

Précisions que dans l’éventualité où un acheteur est dégoté, les activités de fabrication de produits dérivés du cannabis pourraient être maintenues. L’un des scénarios envisagés actuellement est de céder à bail la partie de l’usine de Salaberry-de-Valleyfield utilisée par TGOD. De cette façon, l’entreprise n’aurait pas à dépenser des capitaux et ses activités seraient perturbées au minimum.

Rappelons que les serres de Salaberry-de-Valleyfield sont conçues pour la culture biologique et disposent d’équipements de climatisation haute performance, d’un éclairage au LED et d’un système de récupération d’eau.

Est-ce que TGOD trouvera un acheteur pour ses immenses installations de Salaberry-de-Valleyfield? C’est un dossier à suivre.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • Moi,je verrais une belle opportunité pour la ville d’avoir des serres bio pour fruits et légumes.
    L’été j’achète bio au marché c’est encourager les gens d’ici
    Mais l’hiver,ça vient de l’extérieur
    Et de plus en plus les gens achètent bio. Peut-être que d’autres pensent comme moi.

    Brigitte L.Cousineau - 2021-05-03 16:57