Publicité

23 mars 2021 - 18:00

Plusieurs projets en cours

Nouvelle chaîne d'embouteillage automatisée pour la Distillerie 3 Lacs

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Automatisation de la chaîne d’embouteillage, nouveaux produits en cours de finalisation et acquisition d’un nouvel alambic, voilà les projets qui occupent la Distillerie 3 Lacs en ce début d’année 2021. Les projets s'accumulent et l’entreprise de Salaberry-de-Valleyfield connaît une croissance importante.

« Les choses vont vite, mais ça se passe bien. Nous sommes chanceux, les gens aiment nos produits et les ventes sont au rendez-vous. Si bien que pour répondre à la demande sans cesse grandissante, nous avons dû automatiser notre chaîne d’embouteillage », raconte Nicolas Bériault, un des copropriétaires de l’entreprise avec ses collègues Mathieu Caron et Dominic Proulx. 

Une automatisation nécessaire

Bien que coûteuse, cette automatisation était nécessaire. « Avant, nous faisions toutes les étapes à la main et c’était compliqué de trouver des gens disponibles pour venir nous aider. Maintenant, la chaîne d’embouteillage fait le plus gros du travail et il nous reste seulement quelques étapes à compléter par la suite. Nous sommes chanceux, car nous avons pu bénéficier de l’octroi d’une subvention de 150 000$ au MAPAQ pour financer l’achat de cet équipement qui comprend aussi un nouveau réservoir de 1200 litres et des branchements», ajoute-t-il.

Maintenant, seulement trois personnes sont nécessaires pour débuter et finaliser le processus d’embouteillage.  Au cours des six derniers mois, la Distillerie 3 Lacs a investi 400 000$ dans ses installations. « On  prépare cette automatisation depuis des mois. Pour y arriver, il a fallu relever plusieurs défis de logistique. Par exemple, notre bouteille est personnalisée et elle a des gravures sur le goulot, ce qui a compliqué un peu les choses. »

Acquisition d’un nouvel alambic

L’installation de cet appareil a obligé les propriétaires de la Distillerie 3 Lacs à déménager leurs bureaux sur la mezzanine située au 2e étage. « Nous avons aussi fait l’acquisition d’un nouvel alambic de 1500 litres qui nous permettra de doubler la capacité de production. Nous travaillons aussi sur quelques produits qui seront lancés juste à temps pour la saison estivale. »

Sans dévoiler les détails entourant les nouveaux produits, M. Bériault y va de quelques indices. « Il y aura des cannettes et deux nouveaux spiritueux qui feront leur apparition sur les tablettes de la SAQ. Au cours des deux ou trois prochains mois, on lancera entre deux et cinq nouvelles boissons.

Parmi  les autres projets à venir, la Distillerie 3 Lacs aimerait renouveler son partenariat avec le restaurant La Marine Marchande de Saint-Stanislas-de-Kostka. Par le passé, les deux entreprises avaient concocté une gelée à base de pamplemousse et romarin, un accompagnement parfait à déguster avec fromages et pâtés. Tous les profits engendrés par la vente de ce produit ont été remis à Club des Petits déjeuners du Québec.

« C’est un beau projet d’économie circulaire qui s’inscrit parfaitement dans la philosophie de nos entreprises respectives. C’est certain que nous aimerions recommencer dans le futur », termine-t-il

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.