Publicité

11 mars 2021 - 07:00

En poste pour deux ans à la présidence de l'AGAS

Alexandre Larin de J.A Larin & Fils relève un nouveau défi

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Depuis novembre dernier, l’Association des gens d’affaires de Soulanges a un nouveau président à sa tête: Alexandre Larin. Le jeune entrepreneur agit au quotidien comme gestionnaire, directeur de funérailles, thanatologue et conseiller aux familles au sein de l’entreprise familiale J.A. Larin & Fils.

Bien qu’il s’agisse d’un premier mandat pour Alexandre Larin à la tête du regroupement de gens d’affaires, ce n’est pas sa première d’implication au sein de cette organisation. Le jeune homme y occupe un poste d’administrateur depuis maintenant six ans. Au cours des deux dernières années, il a obtenu la confiance de ses pairs pour occuper le siège de vice-président.

« Je suis bien content d’avoir été élu à la présidence. Je constate, quand je regarde autour de moi, que la plupart des jeunes entrepreneurs ne se sentent pas représentés dans les associations comme l’AGAS. Ils n’ont pas de porte d’entrée pour se joindre aux activités. J’espère que mon arrivée va insuffler un vent de jeunesse au sein de l’organisation et que nous réussirons à rejoindre une nouvelle clientèle d’entrepreneurs, âgés entre 20 et 30 ans, qui représente la relève de demain », lance-t-il admettant du même coup que la pandémie rend difficile les rassemblements ou la tenue d’activités pour les entrepreneurs de Soulanges.

Un beau mélange intergénérationnel

L’Association des gens d’affaires de Soulanges compte 11 administrateurs issus de tous les milieux d’affaires et de toutes les tranches d’âge. « Je suis content de siéger avec eux. Tous ensemble, on a une belle expérience et un réseau de contacts très intéressant pour offrir le meilleur à notre centaine de membres », ajoute celui qui a obtenu un mandat de deux ans à la présidence.

Quels sont les plans du président après la pandémie? « J’aimerais que l’on organise des activités plus relaxes et non formelles comme des 5 à 7 ou encore des visites de commerces dans Soulanges. Bref, des rencontres qui permettraient à nos membres d’élargir leur réseau de contacts. Ces activités sont plus simples à organiser et demandent moins de logistique par exemple des tournois de golf. On vise la tenue d’activités de moins grande envergure et plus détendues. »

Fait intéressant: l’AGAS aimerait offrir des formations diverses pour les membres intéressés. « On étudie aussi la possibilité de tenir des activités thématiques comme bulles et chocolats. Avant la pandémie, nos activités attiraient entre 50 et 100 personnes. J’espère que ce sera aussi le cas après la crise. Qui sait, peut-être que les gens auront besoin de sortir après la pandémie et qu’ils seront plus nombreux à nos activités. Je le souhaite », mentionne-t-il.

Plan de relance?

Est-ce que l’AGAS a un plan de relance pour reprendre graduellement ses activités. « C’est assez difficile à mettre en place pour le moment en raison du contexte actuel. Mais dès que nous pourrons, nous serons prêts. Personnellement, quatre ou cinq personnes m’ont approché pour se joindre au conseil d’administration. Ce sera plaisant, ça apportera du sang neuf et des idées nouvelles. »

Et le numérique dans tout ça?

Est-ce que l’arrivée d’un jeune entrepreneur à la tête de l’AGAS signifie que le regroupement sera plus présent sur les réseaux sociaux? « Nous sommes déjà sur Facebook. C’est la plateforme principale utilisée pour rejoindre nos membres et les entrepreneurs de Soulanges, mais aussi pour attirer une nouvelle clientèle. Nous avons aussi une infolettre pour ceux qui sont moins à l’aise avec les nouveaux médias. Le bouche-à-oreille fait aussi son effet. Nous essayons aussi de maintenir un coût raisonnable lors de la vente de billets pour nos activités. »

L’AGAS accueille des entrepreneurs ou des travailleurs autonomes qui ont un pied-à-terre ou une clientèle dans la région de Soulanges, soit dans les municipalités suivantes: Saint-Télesphore, Rigaud, Saint-Polycarpe, Saint-Clet, Coteau-du-Lac, Les Coteaux et Les Cèdres.

« Les gens d’affaires de Vaudreuil-Soulanges, Saint-Lazare et Hudson sont aussi les bienvenus, tout comme ceux de Salaberry-de-Valleyfield et de Beauharnois. Nous sommes conscients qu’il y a aussi des regroupements de gens d’affaires dans ces secteurs et on ne veut pas entrer en compétition avec eux. Nous accueillons tout le monde avec plaisir », conclut Alexandre Larin. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.