Publicité

11 décembre 2020 - 07:00 | Mis à jour : 09:53

Deux entreprises du Suroît s’associent au profit du Club des petits déjeuners

Une gelée pamplemousse romarin pour offrir un repas à des enfants du Québec

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Redonner au suivant et offrir une seconde vie à des aliments. Voilà les deux objectifs derrière le plus récent projet collaboratif et caritatif de la Distillerie 3 Lacs de Salaberry-de-Valleyfield et du restaurant La Marine Marchande de Saint-Stanislas-de-Kostka.

Les deux entreprises ont mis en commun leur savoir-faire pour donner naissance à une gelée pamplemousse romarin, un accompagnement parfait à déguster avec fromages et pâtés. Fait intéressant: tous les profits de la vente des 280 pots du produit seront remis en totalité, ou presque, au Club des Petits déjeuners du Québec.

Un produit 100% local

« Le projet a pris forme il y a quelques semaines, même s’il germe dans notre esprit depuis un bout. Lorsqu’on produit notre gin pamplemousse et romarin, on génère un surplus de pamplemousses épluchés et on voulait trouver un moyen de les récupérer. On a donc eu l’idée de confectionner une gelée ou une marmelade avec l’excédent », raconte Nicolas Bériault, copropriétaire de la Distillerie 3 Lacs.

Pour concrétiser ce nouveau produit, lui et ses deux associés, décide d’approcher une entrepreneure de la région qui s’est lancée en affaires en même temps qu’eux, soit Julie Dallaire du restaurant La Marine Marchande, située à Saint-Stanislas-de-Kostka. Le trio lui propose donc une collaboration en ce sens, ce qu’elle accepte.

Ancienne travailleuse sociale de formation, Julie Dallaire aime aider les autres et la récupération d’objets ou d’aliments, bref l’économie circulaire est au coeur même de son mode de vie. Le maillage avec la Distrillerie 3 Lacs pour ce projet était tout désigné. C’est d’ailleurs le chef de La Marine Marchande qui a concocté la recette de cette gelée pamplemousse et romarin.

« Ça rejoint ma philosophie d’entrepreneure qui est de réutiliser les matières, produits et aliments. D’ailleurs, le mobilier du restaurant est conçu ainsi. Nous avons trois potagers ici et on avait du romarin dans ceux-ci. On a donc pris les restants pour confectionner la recette avec le gin et les pamplemousses de la Distillerie. L’autre côté du projet qui m’a beaucoup plu était le fait que l’on offrait les profits à une cause. En tant qu’ancienne travailleuse sociale, j’en ai vu des enfants qui n’avaient rien à manger. J’ai donc proposé le Club des petits déjeuners », explique-t-elle.

Avec son chef Marc-André Larivière, elle a confectionné la recette dans la cuisine du restaurant. L’étiquetage a été pris en charge par M. Bériault et ses acolytes. « Chaque pot est en vente pour un montant de 10$. Sur cette somme, 8$ sont remis directement à la cause alors que la différence nous permet seulement de couvrir les frais fixes. C’est un beau projet qui j’espère aura une suite à chaque année », ajoute-t-elle.

Deux points de vente

Comme il s’agit d’une première collaboration et d’une première tentative pour les deux entreprises, seulement 280 pots de gelée pamplemousse et romarin ont été produits. « Ils sont en vente dans nos deux entreprises seulement, soit à la Distillerie et au resto. Ça part très vite. Il y a des gens qui partent de loin pour venir s’en chercher plusieurs pots. Ils se font des réserves, car ça se conserve longtemps (rires). On est en train de penser à une façon d’en produire en plus grande quantité en 2021.

Alors, pourquoi ne pas faire un détour par la Distillerie 3 Lacs ou à La Marine Marchande pour glisser un ou deux pots sous le sapin? On peut obtenir les coordonnées de ces deux entreprises en visitant leur page Facebook respective.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.