Publicité

19 novembre 2020 - 07:00

Valorisation du plastique numéro 6

Pyrowave s'associe avec Michelin pour pousser plus loin son projet

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

En mai 2018, l’entreprise Pyrowave, établie à Salaberry-de-Valleyfield présentait sa nouvelle technologie permettant d’offrir une seconde vie au plastique numéro 6. Au cours des derniers jours, la compagnie a annoncé la signature d’un accord de développement conjoint avec le Groupe Michelin pour pousser encore plus loin ce projet.

Rappelons que cette technologie permet de valoriser à 99% le styromousse en le transformant en matière première de grande qualité par le biais de l'électricité. Ce procédé permet de redonner une utilité à des plastiques issus d’emballages, de panneaux isolants ou encore d’électroménager. 

L’accord de développement conjoint entre Pyrowave et Michelin va permettre de mettre en place de nouvelles chaînes de valeur dans l’économie circulaire des plastiques. Refaire de nouveaux emballages ou fabriquer de nouveaux produits à partir de plastiques recyclés, dans les secteurs de l’automobile, de l’électroménager ou des pneumatiques, va devenir possible.

Un démonstrateur industriel à horizon 2023

Les deux entreprises collaboreront dans les prochains mois pour accélérer l’industrialisation de la technologie Pyrowave en vue de sa certification et de son déploiement commercial sur les marchés internationaux. L’accord de développement conjoint, qui représentera à terme un investissement de plus de 20 millions d’euros, combinera le savoir-faire de Pyrowave au savoir-faire industriel de Michelin

Afin d’accélérer la validation de la technologie et l’homologation de ses produits, les équipes techniques de Michelin travailleront avec celles de Pyrowave à la mise au point d’un démonstrateur industriel, financé et opéré par Michelin, à horizon 2023. La technologie répondra aux plus hauts standards en place au sein du groupe en termes de sécurité, d’opération et de performance. 

Vers une augmentation du taux de matériaux durables

Après une année d’évaluation, Michelin a pu voir fonctionner le procédé et tester des échantillons de styrène recyclé dans la composition de ses pneumatiques. Ce procédé de régénération des polymères s’inscrit parfaitement dans la stratégie de Michelin, pour répondre aux objectifs de durabilité de ses produits.

« Cette collaboration est une parfaite illustration de la vision du futur du Groupe Michelin. Celle-ci s’exprime notamment à travers la conception de pneus toujours plus durables et l’industrialisation de technologies nouvelles, au service de filières de recyclage innovantes.  Nous sommes convaincus du potentiel de la technologie Pyrowave, avec qui nous partageons une vision commune du futur que l’innovation doit rendre plus durable », a déclaré Sonia Artinian-Fredou, Directrice Business, Services et Solutions, Matériaux de Haute Technologie du Groupe Michelin. 

« Notre collaboration marque le début de la phase d’industrialisation, en nous appuyant sur l’expertise et la rigueur technique du Groupe Michelin. Ce partenariat stratégique démontre l’attrait et le potentiel de l’électrification des procédés chimiques, tant sur le plan environnemental que commercial, pour des acteurs de grande envergure dans la chaîne de valeur. Grâce à ce partenariat avec Michelin, nous nous donnons les moyens de développer une technologie de rupture dans l’optique de transformer, de manière durable, les matériaux de demain », a déclaré le co-fondateur et chef de la direction de Pyrowave, Jocelyn Doucet.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.