Publicité

2 novembre 2020 - 12:00

Fermeture temporaire de Rio Tinto Alcan à Beauharnois

Le maire de Beauharnois a rencontré le député de Beauharnois et le ministre du Travail

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Pour faire suite à l’annonce récente de la fermeture temporaire du site beauharlinois de l’entreprise Rio Tinto Alcan, le député de Beauharnois, Claude Reid, a réuni avec lui ce vendredi, par visioconférence, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, et le maire de Beauharnois, Bruno Tremblay.

Cette rencontre a permis de faire le point sur les discussions entre le ministre et Rio Tinto Alcan. En plus des divers services et mesures offerts par l’entreprise, les salariés pourront également compter sur l’aide du gouvernement du Québec par le biais de Services Québec. Cette aide vise à minimiser les impacts sur les 30 employés touchés, notamment en matière de services de reclassement, afin que ces derniers puissent réintégrer rapidement le marché du travail.


Rappelons également que depuis la journée où la fermeture temporaire a été annoncée, le député de Beauharnois est en contact avec la mairie, les cabinets des ministres Jean Boulet et Pierre Fitzgibbon (Économie et Innovation), l’entreprise et son syndicat des travailleurs.

« Je suis heureux d’avoir eu l’occasion de participer à cette rencontre avec le député et le ministre. Au cours de notre discussion, il a été rassurant de constater que les engagements de l’entreprise et la collaboration de Services Québec permettront de soutenir les travailleurs affectés par cette décision de fermer temporairement le centre de coulée sur notre territoire. », a précisé le premier magistrat, Bruno Tremblay, à la suite de cette rencontre. 


« Nous comprenons que le contexte économique de la pandémie a des impacts significatifs sur certaines industries œuvrant au Québec. Dans le cas de Rio Tinto Alcan à Beauharnois, l’entreprise affirme qu’il y a surtout une forte compétition sur le marché des petits lingots de fonderie. Les commandes sont en forte baisse. À partir du moment où elle prend une telle décision, il est rassurant de constater que notre gouvernement pose des actions concertées avec l’entreprise et la région, pour supporter les travailleurs touchés et leur famille. Nous allons suivre la situation de près dans les 12 prochains mois », a ajouté Claude Reid, député de Beauharnois. 

« La crise sanitaire que nous vivons présente son lot de défis à plusieurs secteurs de notre économie, comme nous l’observons avec Rio Tinto Alcan et son centre de coulée à Beauharnois. Cependant, l’entreprise s’est toujours comportée en bon citoyen corporatif auprès de ses salariés. L’entreprise les supportera à travers cette période difficile. Nous avons bon espoir qu’avec les mesures proposées par l’entreprise, avec la collaboration de Services Québec, les salariés bénéficieront de toutes les chances pour réintégrer rapidement le marché du travail », a terminé 
Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.