Publicité

17 octobre 2020 - 07:00

Salaberry-de-Valleyfield

La pandémie donne naissance à 29 commerces en ligne

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La pandémie qui nous touche actuellement apporte son lot d'incertitude, mais pour certains, c'est aussi l'occasion de se réinventer. C'est le cas pour 29 commerçants de la région de Salaberry-de-Valleyfield qui ont plongé récemment dans le monde virtuel en créant une plateforme web transactionnelle. 

Cette initiative a été financée grâce à une aide substantielle totale de 95 000$. L’arrivée sur le marché virtuel de 29 commerces campivallensiens, grâce aux Bourses d’affaires numériques initiées par la Caisse Desjardins de Salaberry-de-Valleyfield en collaboration avec la SADC du Suroît-Sud et la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, est un exemple retentissant de créativité et de mobilisation en ces temps difficiles. 

À la découverte de ces nouvelles boutiques

Le site Web de la SADC - sadc-suroitsud.org (Soutien financier / Bourses d’affaires numériques) - propose la liste exhaustive des 29 entreprises campivallensiennes, de secteurs d’activité variés et de tailles différentes, ayant bénéficié d’une bourse d’affaire numérique.

Parmi les commerces disposant immédiatement ou dans un avenir immédiat d’un site Web transactionnel, on retrouve entre autres Atelier d’Art Suzie Tremblay, Association Valédar, Boutique Femme ou Fille, Cardio Go, Centre Électronique Marc Delisle, Charcuterie Jacques-Cartier, Chocolatier Giroux, Choux-Crème, Ébénisterie Debondville, Familiprix, GG Le Dressing, Groupe Pixel, Isabelle D., La Patate TAZ, Laboratoire orthopédique, L'Atelier 120 Grande-Île, Le Bottier du Cinq, Le Garde Manger Bio, Les événements Droit au but, Les Indispensables Écovrac, Librairie ésotérique Ramtha, Local du Gourmet, Meubles Sinray, Pièces dépôt, Restaurant Jazz, Roqiya accessoires et produits de beauté, Simplement Celyne, Tapis Guy Laberge et Vélo Station.

D’un partenariat prometteur à un succès retentissant

En juin dernier, face à la popularité et l’engouement immédiat des gens d’affaires pour cette nouvelle bourse, la Caisse Desjardins de Salaberry-de-Valleyfield, la SADC du Suroît-Sud et la Ville de Salaberry-de-Valleyfield ont revu à la hausse le montant initial d’aide, passant de 65 000 $ à 95 000 $.

Les partenaires voulaient accompagner sans exception tous les commerces de détail et de restauration prêts à saisir l’opportunité et motivés à passer à la vente en ligne pour soutenir, malgré des temps difficiles, l’économie locale et œuvrer pour la pérennité des entreprises d’ici.

« Le succès sans précédent de ce programme confirme que nous avons ciblé un réel besoin chez les entrepreneurs en cette période plus incertaine. Notre agilité, notre rapidité d’exécution et notre association avec des partenaires partageant la même vision ont scellé la réussite de ce projet. Par cette initiative, la Caisse Desjardins de Salaberry-de-Valleyfield répond présente pour ses membres en contribuant à la pérennité et à la croissance de leur entreprise », indique Gino Napoleoni, directeur général de la Caisse Desjardins de Salaberry-de-Valleyfield.

« Supporter les entreprises est dans la mission première de la SADC et c’est encore plus vrai de nos jours. Le printemps 2020 a apporté des défis importants alors que de nouveaux se pointent à l’horizon. Grâce au programme spécial Fonds d’aide à la relance régionale, mis en place par développement économique Canada, associés à nos deux partenaires d’importance, nous avons mis en place ces bourses numériques. Maintenir le développement d’entreprises de la région passe par leur mise en ligne », ajoute Erick Faubert, directeur général de la SADC Suroît-Sud.

« Cette collaboration entre ces trois partenaires aura réussi à faire une différence en ces temps incertains. Je félicite les commerçants qui ont su saisir cette occasion pour adapter leur entreprise aux nouveaux défis du développement commercial local, lequel passe désormais par le Web et toutes ses opportunités. Je les encourage à poursuivre dans cette voie et à investir en promotion pour se faire connaître », poursuit Miguel Lemieux, maire de Salaberry-de-Valleyfield.

Un support promotionnel

Afin de faire connaître ses 29 nouvelles boutiques virtuelles locales et d’inciter les Campivallensiens à privilégier l’achat local à l’approche du temps des fêtes, les partenaires des Bourses d’affaires numériques ont aussi mis sur pied une campagne promotionnelle. Il reviendra ensuite à chaque entrepreneur de faire connaître sa nouvelle plate-forme et son offre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.