Publicité

21 août 2020 - 13:00

Marc Faubert s'entoure de trois partenaires

Club de golf Saint-Anicet: un nouveau quatuor à sa tête

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Ayant à coeur depuis toujours l'expérience de ses membres et de ses visiteurs, le PDG du Club de golf Saint-Anicet, Marc Faubert, s'uni à trois entrepreneurs pour propulser l'entreprise vers de plus hauts sommets. 

Pour le Club de Golf Saint-Anicet, il s'agit d'investissements majeurs au sein de son organisation. Étant un vecteur économique pour la municipalité de Saint-Anicet depuis plus de 61 ans, l’entreprise familiale entre dans une nouvelle ère en s’associant à trois partenaires issus du milieu entrepreneurial de la région.

Marc Faubert s'associe avec trois hommes d'affaires provenant de milieux et de champs d’expertise variés, soit Naim Baksh, Patrice Bougie et George Maziotis.

Cette association se veut comme étant un pas vers l’avenir afin de mieux répondre au besoin de la clientèle golfique. Des investissements importants sont prévus par le nouveau groupe d’actionnaire afin d’amener le Club de golf Saint-Anicet vers les plus hauts sommets.

Fondé en 1959 

C'est en 1959 que Lucien Faubert construit un parcours Par-3 et un pavillon d’accueil et accueille ses premiers golfeurs au Club de golf Saint-Anicet. 

Au printemps 1970, les golfeurs peuvent parfaire leurs talents sur les verts de 45 trous, car deux autres parcours de 18 trous sont construits.

En 1985, le neveu de Lucien Faubert, Jacques reprend les guides du club de golf et d’importantes sommes d’argent sont investies en équipement et en rénovation sur le terrain.

Une 3e génération s’intègre aux opérations du club, Marc Faubert prendra la direction en 1995. En compagnie de sa conjointe, Sylvie Sauvé, leurs réalisations se retrouvent dans une quête à l’embellissement des parcours et à la restauration du Resto Pub Le Bootlegger.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.