Publicité

21 février 2020 - 09:25 | Mis à jour : 09:30

Le commerce a obtenu une dérogation

Pizza Fritz: le restaurant pourra renaître de ses cendres au même endroit

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Situé au coin des rues Maden et Notre-Dame, le restaurant Pizza Fritz de Salaberry-de-Valleyfield servait jusqu’à 800 personnes par jour jusqu’au 14 décembre dernier. À la suite d’un incendie d’origine criminelle, le commerce a dû fermer ses portes et son sort était incertain. Bonne nouvelle: les propriétaires Jean-Marc et Mélanie pourront le rebâtir au même emplacement.

Au début janvier, le couple ne savait pas si le Comité consultatif d’urbanisme de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield pencherait en leur faveur en raison d’un changement de zonage récent. C’est que le secteur où était situé le restaurant jusqu’à sa fermeture forcée est devenu exclusivement résidentiel. Ainsi, tout commerce voulant s’y établir doit obtenir une dérogation pour le faire.

« On est bien content de la décision du conseil municipal. C’était bien important pour nous de conserver cet emplacement qui nous permet de desservir au mieux notre clientèle tant en personne que par la livraison. De plus, plusieurs de nos employés n’ont pas de voitures et demeurent dans le quartier, ce qui est parfait », précise le copropriétaire, Jean-Marc.

Conditions à respecter

La reconstruction ne se fera pas sans condition. « On devra réduire notre stationnement de 15 à 8 places et respecter les marges du terrain en fonction des nouvelles normes municipales. Mais honnêtement, ça ne nous dérange pas de le faire. La bâtisse sera aussi réduite en superficie, mais notre but est de reconstruire le plus rapidement possible pour pouvoir servir de nouveau notre clientèle », ajoute-t-il.

Dès lundi, le duo rencontrera les architectes pour concrétiser le projet. Sur le plan municipal, il resterait une ou deux étapes à franchir pour concrétiser l’obtention de la dérogation. « On m’a dit que ce lot serait considéré comme commercial à la fin avril et que je devrais, si tout va bien, obtenir mon permis de reconstruction en mai. Nous voudrions, ma conjointe et moi, remercier nos clients, amis et la population de Salaberry-de-Valleyfield pour leur soutien pendant les derniers mois. Plus de 1500 personnes ont signé une pétition pour que l’on puisse rebâtir dans notre emplacement actuel. On s’est sentis supportés dans notre malheur » conclut-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.