Publicité

8 février 2020 - 06:00

Rue du Marché à Salaberry-de-Valleyfield

Réouverture de la Confiserie Clémex ce mercredi

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le 30 décembre dernier, un incendie d’origine criminelle détruisait plusieurs locaux sur la rue Nicholson, à Salaberry-de-Valleyfield. Même si la confiserie Clémex, située sur la rue du Marché, n’a pas été touchée par les flammes, l’incendie a tout de même eu des conséquences sur le commerce qui a dû fermer ses portes dès le sinistre.

« La configuration de l’édifice où nous sommes situés et le vent qui soufflait lors de l’incendie ont fait en sorte que de la fumée a pénétré par l’entretoit de notre boutique. Un grand ménage s’imposait donc et c’est pourquoi nous avons dû fermer nos portes durant quelques semaines. Mais finalement, je peux vous confirmer la réouverture pour ce mercredi 12 février », confirme le propriétaire Claude Lemieux.

Alors que l’incendie faisait rage et que la fumée gagnant son commerce, M. Lemieux a dû jeter l’entièreté de son inventaire. « Le nettoyage des conduits d’aération et de tout le magasin prend fin ces jours-ci. Au total, je dirais que ce désagrément m’a coûté entre 4000$ et 5000 $, mais au moins, j’étais bien assuré et j’ai pu conserver mon employée, qui fait de l’excellent travail », ajoute-t-il.

Le mercredi 12 février dès 10h, les amateurs de confiserie pourront s’y rendre pour s’en procurer, et ce, jusqu’à 18h. Est-ce que la fermeture temporaire lui fera perdre de la clientèle alors que la boutique avait atteint le seuil de la rentabilité avant l’incendie? « Je suis plutôt positif dans la vie alors je crois que non. Au contraire, je pense qu’on va être encore plus connu et que de plus en plus de gens viendront nous visiter », conclut celui qui a aussi une confiserie en bordure de l’autoroute 30 à Beauharnois.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.