Publicité
25 novembre 2019 - 06:00

D'ici la fin mars

Salaberry-de-Valleyfield accueillera une succursale de la Société Québécoise du cannabis en 2020

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

C’est confirmé: la Société Québécoise du cannabis aura pignon sur rue sur le boulevard Monseigneur-Langlois dès la fin mars 2020. Selon les informations apprises par Néomédia Valleyfield, une vingtaine d’emplois seront créés avec l’arrivée de ce nouveau point de service de la SQDC.

Pour le moment, peu de détails sont disponibles quant à l’implantation de cette nouvelle boutique si ce n’est qu’elle sera située au 925 boulevard Monseigneur-Langlois.

« Notre plan de déploiement comprend l’ouverture de succursales en continu dans plusieurs municipalités du Québec. Nous sommes très contents d’avoir signé un bail à Salaberry-de-Valleyfield, geste qui culminera avec l’ouverture d’un magasin situé dans un local de 2200 à 2500 pieds carrés », précise le porte-parole de la SQDC, Fabrice Giguère.

En recrutement et commandes en ligne

En vue de cette ouverture prochaine, d’ici la fin mars 2020, la SQDC est en mode recrutement. « Si les gens sont intéressés à y travailler, on les invite à nous faire parvenir leur CV. Quant aux consommateurs intéressés, ils peuvent commander en ligne sur notre site d’ici à l’ouverture de notre succursale près de chez eux », conclut-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.