Publicité
24 octobre 2019 - 06:00

Un projet nécessitant des investissements de 1,2 M$

La rue Victoria pourrait accueillir une microbrasserie dès l'automne 2020

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Les amateurs de bières artisanales seront comblés dès l’automne 2020 à Salaberry-de-Valleyfield si tout se passe comme prévu. C’est qu’un jeune entrepreneur, Charles Déry, prévoit investir 1,2 M$ dans la construction d’une microbrasserie qui comptera une double terrasse et qui aura pignon sur rue au centre-ville.

Le projet sera situé sur un terrain commercial de la rue Victoria, tout juste à côté du Dairy Queen. La vente de ce lot a été officialisée lors de la réunion régulière du conseil municipal du 22 octobre dernier. Malgré tout, le maire ne s’emballe pas trop vite, mais précise que la concrétisation du projet est de très bon augure.

« Quelques conditions demeurent à compléter dans ce dossier, mais nous sommes persuadés que celles-ci pourront être réalisées prochainement », soutient le maire de Salaberry-de-Valleyfield, monsieur Miguel Lemieux. « Le projet présenté par le jeune entrepreneur Charles Déry a charmé le conseil municipal. Sa proposition était ficelée, réaliste, mais surtout très attrayante », a-t-il poursuivi.

Double terrasse

Planifié sur deux étages, le bâtiment offrira à sa clientèle une terrasse sur le toit avec un aménagement de style lounge. Au premier étage se trouveront les cuves, où sera brassée une impressionnante de 16 variétés de bières artisanales. La salle à manger, qui permettra d’accueillir jusqu’à 125 personnes, sera située au deuxième étage de l’établissement. Un menu convivial de type pub sera servi sur place.

« La microbrasserie bonifiera l’offre commerciale sur la rue Victoria, tout en ajoutant une couleur différente à ce qui est déjà en place. L’affluence dans le secteur, particulièrement durant la haute saison touristique, nous convainc qu’il y a de la place pour des nouveaux joueurs », souligne Maude Leduc, conseillère en développement à la Ville de Salaberry-de-Valleyfield.

Cette nouvelle microbrasserie planifie par le fait même l’embauche de 17 employés, dont trois personnes attitrées à la production de bière et 14 au niveau de la restauration. Des postes saisonniers seront aussi créés selon les vagues d’achalandage. La microbrasserie prévoit par ailleurs la mise en marché des premières bières campivallensiennes en distribution à l'échelle provinciale sous forme de cannette de 473 ml.

Un jeune entrepreneur à la carrière florissante

Le manitou derrière ce projet, Charles Déry cumule 6 ans d’expérience dans le domaine de la restauration, à titre de copropriétaire d’une crèmerie dans la région de Vaudreuil-Soulanges, ainsi que sept ans dans le domaine financier. Passionné par l’univers des microbrasseries, le jeune entrepreneur vaudreuillois manie les rouages de la brasse depuis deux ans. Avec le désir de réunir ses forces entrepreneuriales à sa passion, Charles Déry voit son rêve se concrétiser de façon toute naturelle. « Je suis arrivé par un pur hasard devant ce site. La beauté de la rue Victoria m’a tout de suite conquis! Je n’ai aucun doute que cet emplacement sera tout indiqué pour y fonder ma microbrasserie », a mentionné l’entrepreneur. Enfin, ce projet de microbrasserie prévoit des investissements de l’ordre de 1,2 million de dollars.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.