Publicité
31 juillet 2019 - 07:00

Après 56 ans à servir des hot-dogs, des hamburgers et de la poutine

Le Géant accrochera définitivement ses spatules ce dimanche

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le restaurant Le Géant fait partie du paysage de Salaberry-de-Valleyfield depuis 56 ans maintenant. Après près de six décennies à servir de la nourriture en format géant, l’institution fermera définitivement ses portes ce dimanche 4 août prochain en soirée. 

C’est via sa page Facebook officielle que le commerce a confirmé sa fermeture définitive. «  Il paraît que toutes bonnes choses ont une fin, même les bonnes comme nos hot-dogs, nos hamburgers, et nos succulentes poutines. Nos extraordinaires employés serviront le dernier souper ce dimanche. Nous sommes persuadés que beaucoup de nos chers clients ont accumulé des souvenirs impérissables au cours des 56 années d'existence du Géant. »

Après 56 ans en affaires, les propriétaires Pierre et Colette et l’équipe actuelle composée de Raymonde, Ginette, Mélissa, Danielle, Yvon, Roger, Kenny et Mike désirent remercier la clientèle. « Plus particulièrement pour les 8 dernières années où, ensemble, ils n'avaient qu'un seul but : vous servir dans la bonne humeur une nourriture de casse-croûte de qualité géante. Un gros merci à tous. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.