Publicité
31 mai 2019 - 10:00

Un projet pour les entreprises du secteur agroalimentaire

Symbiose agroalimentaire Montérégie: connecter les milieux pour optimiser les ressources

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Les entreprises situées dans la MRC de Beauharnois-Salaberry et oeuvrant dans le secteur agroalimentaire pourront très bientôt améliorer leur performance économique, environnementale et sociale. Comment? En participant au projet Symbiose agroalimentaire Montérégie du Conseil régional de l’environnement de la Montérégie qui vise à établir un réseau dynamique d'échanges. 

Cette initiative qui le fruit d’un vaste partenariat régional d’une valeur estimé de plus de 270 000$ sur deux ans regroupera des acteurs tant du milieu économique, territorial, que du savoir s’appuie sur les notions de symbiose industrielle. Par définition, une symbiose est un réseau local d’organisations maillées entre elles par des échanges de matières résiduelles et autres ressources sous-valorisées ; ces échanges s’appellent des synergies.


 
La mise en place de la symbiose dans la région permettra, aux entreprises participantes, de bénéficier de plusieurs retombées intéressantes, comme par exemple, les suivantes: 

  • Réduction du coût d’élimination des déchets
  • Amélioration de la performance environnementale et de l’image corporative
  • Gestion de proximité des matières et limitation des frais de transport
  • Économies d’échelle par la gestion commune de matières générées par plusieurs entreprises
  • Création de nouveaux liens et d’occasions d’affaires entre les entreprises de la région. 

 
Accompagnement en quatre étapes 
 
La particularité de Symbiose agroalimentaire Montérégie est qu’elle s’adresse spécifiquement aux organisations de la filière agroalimentaire. Celles-ci seront recrutées par l’équipe de la Symbiose et se feront proposer un accompagnement en quatre étapes : caractérisation des ressources en entreprise, synthèse des offres et demandes de ressources, identification de synergies potentielles et mise en relation avec de futurs partenaires d’affaires.
 
Ponctuellement, des ateliers de maillage seront organisés afin de répondre aux enjeux identifiés par l’équipe de la Symbiose, ses partenaires et le milieu des affaires.
 
« Nous sommes très heureux d’assurer la coordination de ce projet concerté avec des partenaires si impliqués et motivés. Ce projet d’économie circulaire vise à d’offrir des solutions concrètes aux acteurs économiques prêts à s’engager sur la voie du développement durable. En portant un regard différent sur nos matières résiduelles, services et espaces, on s’assure d’une meilleure optimisation de nos ressources et ainsi de faire des gains tant économiques, environnementaux que sociaux », affirme Andréanne Paris, directrice générale du CRE Montérégie.
 

Pour donner un exemple concret de la mise en application de ce projet, pensons à une microbrasserie. Celle-ci pourrait prendre part au projet dans le but de diminuer la perte économique  liée à l'enfouissement de la céréale utilisée dans la conception de ses bières. Par le biais de cette démarche, cette matière première pourrait être transformée par une autre entreprise de la même région pour servir à d'autres fins. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.