Publicité
30 mai 2019 - 07:00

Dépôt des états financiers consolidés

Plus de 400 000 $ de surplus en 2018 pour le Port de Valleyfield

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Bon an mal an, le Port de Valleyfield, seul port autonome sous gestion municipale au Canada, accueille en moyenne 115 navires à destination de marchés nationaux ou internationaux. En 2018, les états financiers du Port de Valleyfield indiquent un surplus de 405 576$, une somme importante qui sera réinvestie dans le bon fonctionnement de celui-ci.

Les paquebots qui transitent par Salaberry-de-Valleyfield annuellement ont pour destination finale l’Allemagne,  l’Autriche, la Belgique, la Corée du Sud, l’Espagne, les Pays-Bas, le Portugal, le Royaume-Uni, la Russie, la Suède, la Turquie, le Vénézuéla, les États-Unis ou le Canada. 

Sur le terrain, le Port de Valleyfield occupe 265 hectares et se spécialise dans le transbordement et la manipulation du vrac liquide et solide, les marchandises générales et la réalisation de projets sur mesure. Par exemple, dans la zone portuaire, on manutentionne les produits suivants: acide sulfurique, acier, asphalte, bauxite, cacao, ciment, grain, grands récipients vrac souples (big bags), marchandises générales, sel industriel et sel routier.

Plusieurs travaux financés avec les surplus

Lors de la réunion régulière du conseil municipal de Salaberry-de-Valleyfield du mardi 28 mai dernier, on confirmait l’important surplus cumulé en 2018 par l’administration du Port de Valleyfield. Comme celui-ci est géré au quotidien par la municipalité, les élus doivent, chaque année, accepter le rapport financier de cette entité. Cependant, la Ville est contrainte de réserver les surplus pour la Société du Port de Valleyfield afin que ceux-ci y soient réinvestis.

«  Pour l’année 2019, il y a beaucoup de projets en cours au Port de Valleyfield. Par exemple, on entamera bientôt les travaux de refonte de l’entrée principale, un projet majeur. C’est pour financer ce type de dépenses que sont affectés les surplus annuellement », indique le directeur général de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield, Pierre Chevrier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.