Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 novembre 2018 - 13:00

Immobilier

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield cherche toujours des investisseurs intéressés par l’ancien poste de police

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield ne s’en cache pas: elle aimerait trouver une nouvelle vocation à l’ancien poste de police. Situé sur la rue Nicholson, le bâtiment est inoccupé pour le moment. Pour concrétiser cette volonté municipale, l’administration municipale change de stratégie dans ce dossier.

Il y a quelques mois, la Ville avait lancé un appel de propositions afin d’offrir une seconde vie à cet édifice. Le mardi 16 octobre dernier, le maire de Salaberry-de-Valleyfield annonçait lors de la réunion régulière du conseil municipal, un volte-face dans ce dossier.

«  On s’est rendu compte que cette façon de faire n’était pas la meilleure option pour trouver preneur à cette bâtisse. Avec cette formule, on ne pouvait pas répondre aux gens intéressés. On a donc décidé d’annuler l’appel de propositions afin de se tourner vers une autre alternative qui permettra un échange plus convivial avec les intéressés », précisait le maire Miguel Lemieux lors de l’assemblée.

Le premier magistrat a soutenu qu’il a eu de l’intérêt pour le bâtiment dans les derniers mois. Toutefois aucun projet officiel n’a été déposé auprès de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. « On continue le processus et on espère que le projet déposé s’harmonisera parfaitement avec le cachet historique du bâtiment », concluait-il.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.