Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 septembre 2018 - 09:00

Changements

La MRC Beauharnois-Salaberry confirme le mandat économique du CLD

Le CLD de Beauharnois-Salaberry a vu quelques éléments de son mandat être modifiés par la MRC. Ces changements ont été dévoilé lors d'une séance extraordinaire tenue le 10 septembre dernier dans les locaux de l'organisme. 

L'instance régionale qualifie cette décision de politique et administrative. Les membres du conseil d'administration du CLD ont adhéré à cette démarche. 

Rappelons que l’Entente de délégation triennale MRC-CLD signée en 2016 par les deux organisations prenait fin le 31 décembre prochain. Elle s’inscrivait à l’origine dans la foulée des nouvelles responsabilités confiées aux MRC en matière de développement économique en vertu de la promulgation de la Loi 28.

Changements organisationnels

Les changements convenus impliquent une gestion assumée par une seule direction générale MRC-CLD. La mise en place  d’un nouveau directeur au développement économique qui sera à l’emploi du CLD est aussi prévus dans ces modifications. 

Le CLD conserve sa compétence en matière de développement économique local et régional dans le respect des activités assumées actuellement par les Villes de Salaberry-de-Valleyfield et de Beauharnois.

Par ailleurs, on confie désormais à la MRC la responsabilité de la promotion régionale du territoire. Il fut en effet convenu d’intégrer à la MRC cette mission de promotion territoriale régionale, principalement en raison de la nature et de l’expertise de certains services dont elle a la gouverne (Parc régional, Culture et patrimoine, Développement rural).

Volonté d'optimisation des ressources 

On rappelle que cette décision du conseil des maires de revoir les modalités de l’entente MRCCLD s’inscrit dans une volonté d’optimisation des ressources humaines et financières et s’appuie à la lumière des conclusions émanant d’un récent exercice d’analyse et de diagnostic des mandats confiés au CLD.
 
Pour la Préfète de la MRC de Beauharnois-Salaberry et mairesse de Sainte-Martine, Maude Laberge, « le modèle de fonctionnement retenu par la MRC correspond à celui déjà adopté par de nombreuses autres MRC au Québec. Dans l’esprit de l’article 126.4 de la Loi sur les compétences municipales qui permet aux MRC de déléguer l’exercice des activités de développement économique à un organisme à but non lucratif, comme les CLD, nous nous sommes par ailleurs assurés de maintenir et de préserver l’autonomie du CLD dans les prises de décision de son conseil d’administration. »
 
Une offre de services maintenue
 
« Je tiens à rassurer la communauté des gens d’affaires et la population que la qualité de l’offre de services en matière de développement économique est maintenue et que le CLD sera toujours présent pour accompagner et soutenir nos entrepreneurs et promoteurs industriels et commerciaux. Tout ce qui concerne les services aux entreprises, comme le soutien au démarrage et au financement, notamment la gestion des programmes FLI (Fonds local d’investissement) et FLS (Fonds locaux de Solidarité), pour lesquels notre CLD s’est d’ailleurs illustré l’an dernier comme l’un des trois finalistes au Québec pour l’obtention du prix Performance 2017 du réseau FLS, demeureront une compétence du CLD. Nous allons poursuivre nos activités avec la même ardeur afin d’offrir à notre région les meilleures possibilités d’investissement et de développement et faire en sorte que le dynamisme économique de ces récentes années se poursuive » de conclure pour sa part M. Bruno Tremblay, président du CLD et maire de Beauharnois

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.