Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
17 mai 2018 - 14:10

Rappel de chargeurs USB : la Ville de Salaberry-de-Valleyfield invite ses citoyens à la vigilance

Alors que les rappels par Santé Canada de chargeurs USB non certifiés se multiplient, le Service de sécurité incendie de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield invite les citoyens à la plus grande vigilance.

Selon Santé Canada, cet objet permettant de brancher un câble USB afin de recharger un appareil électronique (tablettes, téléphones, etc.), tout comme sa version portative, présente un risque inacceptable de décharge électrique et d’incendie.

Alors que le 25 avril dernier, alors qu’une résidence de Saint-Ferdinand a été ravagée par un incendie fort possiblement causé par la surchauffe d’un chargeur USB, les techniciens en prévention des incendies à la Ville, mettent en garde : « vous pouvez trouver en magasin comme en vente en ligne des produits non certifiés. Santé Canada a testé des modèles de chargeurs non certifiés dans le cadre d’un projet national de vérification de la conformité. Sur l’ensemble des modèles, 27 ne respecteraient pas les normes de sécurité du Canada sur l’électricité et parmi ceux-là une dizaine s’est retrouvée dans des magasins au Québec. Ces produits sont accessibles, vous en possédez peut-être un, et le risque est réel. »

Un total de 599 rapports d’incidents a été transmis à Santé Canada relativement à des chargeurs USB depuis juin 2011, dont 92 cas de brûlures.

Plus particulièrement, un rappel est aussi effectif pour un chargeur portatif blackweb, noir et orange et de forme rectangulaire, dont 90 000 ont été vendus au Canada. Surchauffe du produit et explosion de la pile ont engendré des dommages matériels et des blessures cutanées.

Les personnes en possession des chargeurs USB rappelés, dont la liste exhaustive est publiée sur le site de Santé Canada, doivent les jeter (Écocentre) ou les rapporter au magasin où ils ont été achetés.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.