Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 mai 2018 - 09:00 | Mis à jour : 09:13

Une première provinciale

Linda Phaneuf de la MRC Beauharnois-Salaberry accède à un poste historique

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

L’Association des directeurs généraux des MRC du Québec a maintenant une toute nouvelle présidente. Il s’agit de Linda Phaneuf de la MRC Beauharnois-Salaberry qui devient, en 20 ans, la première femme a accéder à ce poste. 

Mme Phaneuf a été élue dans cette fonction pour un mandat de deux ans. Son élection a été décidé lors du dernier colloque de l’Association qui se tenait la semaine dernière à Québec
Elle est la sixième personne, et la toute première femme, à occuper ce poste au sein de l’ADGMRCQ en plus de 20 ans d’existence de l’Association, qui a été fondée en 1997. 

Depuis 2014, madame Phaneuf représentait la Montérégie en tant que l’une des six personnes occupant le poste d’administrateur au sein de l’Association regroupant les 89 MRC du Québec

Concrètement, l’ADGMRCQ a pour mission la mise en valeur du dynamisme des MRC et leurs spécificités territoriales. Le tout en favorisant la mise en place de services auprès de ses membres. 

Parmi l’offre proposée aux membres, on retrouve des formations et le développement d’outils favorisant l’échange d’information (bulletin, site Web, colloques, etc.). L’ADGMRCQ pilote également des dossiers pour la qualité de vie de ses membres (Fonds de pension, ententes de services juridiques et financiers, assurances personnelles, etc.). 

« Je suis très heureuse de me voir attribuer la confiance de mes pairs pour ces nouvelles fonctions. Je représenterai l’Association et ses membres au meilleur de mes capacités. Les défis et les enjeux qui interpellent le milieu municipal sont nombreux et l’ADGMRCQ demeurera alerte pour faire entendre sa voix auprès de ses interlocuteurs », commente la nouvelle présidente. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.