Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 avril 2018 - 11:00

À la Factrie

Les paradis fiscaux, au coeur d’une conférence de Marwah Rizqi

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Chaque semaine, des sujets défrayent l’actualité de façon régulière. Parmi eux, les paradis fiscaux qui nous rappellent que des milliards de dollars échappent aux lois de notre pays. Ces derniers sont responsables de manque à gagner important dans les finances publiques. 

Mais comment expliquer que cette situation soit tolérée par nos gouvernements? Quelles actions concrètes pourraient être mises de l’avant pour combattre ce fléau? Est-ce que des modifications aux lois de l’impôt pourraient être mises en place pour solutionner ce problème?

Ce sont toutes des questions auxquelles tentera de répondre la fiscaliste engagée, Marwah Rizqi. Le mercredi 18 avril, dès 19h, elle sera de passage à La Factrie afin de faire la lumière sur ce phénomène mondial. Elle proposera aussi des solutions tangibles dont certaines ont faits leurs preuves dans des pays qui se montrent moins permissifs aux échappatoires fiscales. 

Feuille de route bien garnie 

La conférencière invitée pour cette soirée possède une feuille de route bien garnie. Elle est professeur adjointe en fiscalité à l’Université de Sherbrooke et co-direcrice du programme de maîtrise en fiscalité (Campus de Longueuil). Elle est également la seule femme au Canada à détenir un doctorat en fiscalité 

Excellente communicative, elle est aussi invitée à commenter les sujets chauds d’actualité reliés à l’évasion fiscale dans les médias nationaux. 

Pour les intéressés, la Factrie sert lunch et breuvages à prix populaires à partir de 17h30. Une contribution volontaire sera possible à la suite de la conférence. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.