Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 mars 2018 - 15:00

Dossier Journée internationale des femmes

Mélanie Calvé : quand la détermination porte un nom

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Toutes les réactions 2

Dans le cadre de la Journée internationale des femmes, le 8 mars prochain, Néomédia Valleyfield vous présente un dossier spécial sur des femmes de la région. Choisies sur le volet et venant de milieux complètement différents, cinq femmes ont accepté de répondre à notre questionnaire à la fois sérieux et ludique. 

Le troisième portrait est celui d’une auteure, conférencière et antiquaire, Mélanie Calvé. Si, dans le dictionnaire, on pouvait indiquer un nom à côté d’une définition, il n’y a aucun doute. Le sien serait près des mots persévérance et détermination. Maman à 16 ans, Mélanie a quitté l’école tôt. Malgré tout, elle vit aujourd’hui son plus rêve : celui d’être écrivaine, conférencière et antiquaire.

Quels sont les points forts de votre année 2017 ? Publication de mon premier roman William & Eva

Quel défi aimeriez-vous relever en 2018 ? J’aimerais terminer l’écriture du tome 3 de William et Eva en plus de ma biographie. J’aimerais donner un peu plus de conférences. J’avoue ne plus trop savoir quel métier exercer puisque je ne peux pas vivre de mes écrits alors peut-être parvenir à me trouver un emploi.

Que représente pour vous la journée de la femme en 2018? Elle représente un hommage aux femmes d’hier à aujourd’hui. Elle représente les sacrifices faits par nos ailleules, le courage de celles qui défrichent les chemins pour celles qui les emprunteront après elle. Célébrer la femme c’est célébrer son importance.

Quel conseil donneriez-vous aux jeunes mères qui jonglent avec la conciliation travail-famille?

Je ne suis pas très douée pour donner des conseils. Je leur dirais de faire de leur mieux, d’être patientes, qu’un jour les enfants seront grands. Plus sérieusement, je leur dirais de se faire confiance, de chasser autant que possible la culpabilité et de choisir leurs combats.

Nommez nous une femme de la région qui vous inspire  ? J’ai de l’admiration pour énormément de femmes. En fait, j’ai l’admiration facile. J’admire les éducatrices en garderie, les professeurs, les femmes qui font de leur mieux. Il y a cependant une femme que j’admire particulièrement pour l’ensemble de son œuvre et c’est Mélodie Chatkoura propriétaire du studio de danse No Gravity. Je l’admire pour sa passion, pour son art, pour son énergie. Cette femme est parvenue de par sa persévérance et par ses idées innovatrices à faire évoluer son entreprise en se renouvelant constamment. Elle a permis à des centaines de jeunes à se dépasser par la danse. Elle est de celles qui réussissent tout ce qu’elles touchent et j’admire sa fougue.

Quels sont vos trois endroits coup de coeur ?

Parc historique de la Pointe-du-Moulin 

Le MUSO pour son exposition sur la Montréal Cotton.

Valleyfield pour l’ensemble de ses bâtiments chargés d’histoire.

Quelle est la plus belle valeur que votre mère vous ait transmise ? Le respect des autres. Elle m’a enseignée par son exemple à ne pas juger les autres, à les respecter dans leur choix de vie, avec leurs différences, leurs failles et leur histoire de vie.

Quelle est LA citation positive qui vous inspire ? Le courage c’est rester debout lorsque tout autour s’effondre. La résilience c’est reconstruire tout ce qui s’est effondré.

En rafale…..juste pour le plaisir

Bière ou Champagne ? Aucun, je n’aime pas l’alcool.

Ordinateur ou tablette ? Ordinateur

Escarpins ou espadrilles? Espadrilles

Télé ou Netflix ? Télévision

Végan et carnivore? Carnivore

Sucrée ou salée ? Tellement sucrée !

Blanc ou Rouge ? Je préfère la couleur rouge c’est moins salissant mais j’imagine qu’on parle de bon vin alors je répondrais qu’être obligée de choisir je prendrais du blanc.

Ville ou campagne ? Ville

Cuba ou Alaska? Cuba. Je déteste le froid. Si je pouvais j’hibernerais.

Café ou tisane ? Café. Un peu trop d’ailleurs.

Chiens ou hamster   ? Chien.

Couche-tôt ou couche-tard? Je me couche réellement très tard.

Justin Bieber ou Justin Trudeau ? Définitivement aucun des deux mais sous la torture, je choisirais Trudeau.

Dernier livre lu ?

Dernier film/série écouté ? J’ecoute absolument toutes les séries québécoises. J’ai un coup de cœur pour les Pays d’en haut.

Dernières vacances? Je ne m’en souviens plus.

Journée de congé idéale ? J’adore passer mes journées à faire des recherches historiques, à écrire ou à rien faire tout simplement.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

2 réactions
  • Quelle merveilleuse idée de choisir, entre autres, Mélanie Calvé pour souligner la Journée de la Femme! Je ne la connais pas personnellement mais j'ai lu le tome I de son roman et j'adore sa plume. Aussi je la suis sur son blogue FB où elle se dévoile sans pudeur et de façon touchante sans jamais tomber dans le mélodrame et sans oublier son sens de l'humour qui désarmorce souvent des sujets plus délicats avec doigtée.

    Mombru - 2018-03-08 08:08
  • Excellent article,le club des Bouquineuses de Valleyfield vont recevoir Mme Calve le 3 mai lors de leur souper.Ce mois ci soit demain notre groupe parlerons du livre avant de la revoir.

    Francine - 2018-04-04 21:53