Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
25 juillet 2017 - 07:00 | Mis à jour : 13:05

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield lance un projet pilote d'art postal intergénérationnel novateur.

Briser l'isolement une carte à la fois

Par Jessica Brisson, Journaliste

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield réalise actuellement un projet-pilote d’art postal intergénérationnel des plus novateurs mettant en contact des enfants d’âge préscolaire et des résidents d’un centre pour personnes âgées.

Ce projet a vu le jour suite à la tenue de rencontres de concertation entre les représentants des résidences pour personnes âgées implantées à Salaberry-de-Valleyfield et du coordonnateur à la vie culturelle de la Ville, réunions ponctuelles qui se sont tenues depuis environ un an et demi.

Ces rencontres avaient pour objectif principal d’échanger sur la réalité des Campivallensiens aînés vivant dans les résidences pour personnes âgées  dans le cadre des activités reliées à la révision de la politique culturelle de la Ville de Salaberry-de-Valleyfield. On se rappelle que la première politique culturelle de la Ville a été adoptée le 19 août 2008. Ce sont plus de 1 000 personnes qui vivent en résidence sur le territoire de la ville.

On constate que les personnes âgées en résidences vivent souvent des situations d’isolation causées soient par le décès du conjoint ou encore du fait que la famille proche ne les visite pas beaucoup. Cet isolement peut aussi être causé par certaines limitations physiques qui font que leur degré d’autonomie est moins grand, quant à leurs déplacements, dans la résidence et à l’extérieur de celle-ci.

Briser l'isolement une carte à la fois

Parallèlement à ce constat, on note aussi que les enfants fréquentant les installations réservées à la petite enfance n’ont pas toujours de contact avec les personnes âgées moins autonomes, la réalité de ces dernières témoignant souvent de l’isolement que celles-ci vivent dans des installations sécurisées réservées à leur bien-être, le tout constituant une barrière à cette fréquentation somme toute des plus souhaitables.

On sait que les enfants en bas âge possèdent de par leur simple présence un potentiel positif excessivement important lorsqu’ils sont mis en contact avec les adultes, mais plus précisément, les personnes âgées, pour qui ils rappellent la présence d’un enfant ou d’un jeune enfant. On peut assurément qualifier leur présence de « thérapeutique » par les sourires qu’elle déclenche auprès de nos aînés.

Les enfants et les résidents sont donc amenés à réaliser une carte postale commune (un enfant et un résident) ou une carte pour chaque personne, sous la supervision de deux artistes professionnelles, le processus impliquant aussi le personnel du centre d’accueil et aussi l’éducatrice du groupe d’enfants, dans une approche orientée sur la médiation culturelle (rencontre-échange de pratiques entre tous les participants au projet).

Par la suite, les cartes réalisées dans le cadre du projet en art postal sont envoyées à un autre résident dans une autre résidence, soit la résidence Bellerive des Résidences Quatre-Saisons et à un autre enfant au  C.P.E. Cadet-Rousselle, à leur installation située dans le secteur Saint-Timothée.

Une initiative porteuse de bonheur

Jeudi dernier, les organisateurs ont tenu une rencontre afin de présenter In situ cette activité qui est le prélude à une démarche beaucoup plus large qui sera offerte éventuellement aux vingt milieux de vie pour aînés qui ont pignon sur rue à Salaberry-de-Valleyfield.  

De l’avis de M. Patrick Rancourt, conseiller municipal présent à l’événement qui remplaçait M. le maire Denis Lapointe à cette occasion, « Ce fut un privilège d'avoir pu assister à cette production de cartes postales qui serviront de pont de communication entre les générations. En plus de tisser des liens avec des jeunes, cet art réussit à briser la solitude auprès des personnes âgées. Bravo pour cette belle initiative porteuse de bonheur ».

La ville invite la population à surveiller les médias locaux pour suivre  l’évolution de ce projet avant-gardiste et des étapes subséquentes qui s’y grefferont dans les prochaines semaines.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.