Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 juin 2017 - 09:43 | Mis à jour : 10:51

Si les conditions météorologiques sont favorables, une diminution visible du débit, pourrait être observable à partir de la deuxième semaine de juillet.

La saison de la baignade encore retardée à la plage du Parc régional des Îles-de-Saint-Timothée

Par Jessica Brisson, Journaliste

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield informe que la plage du Parc régional des Îles-de-Saint-Timothée restera fermée jusqu’à avis contraire. Elle avise les citoyens et visiteurs du parc régional de ne pas se baigner dans le bassin, ni de s’y aventurer avec une embarcation à rames ou à moteur, et ce, jusqu’à nouvel ordre. La sécurité reste compromise alors que le débit de l’eau augmentera encore à partir d’aujourd’hui, jusqu’à la deuxième semaine de juillet, et ce, selon les conditions météorologiques.

En raison de la crue printanière exceptionnelle, les vannes des barrages situés en amont et en aval du bassin doivent demeurer ouvertes. Le bassin se comporte davantage comme une rivière avec un courant très fort accentuant le danger. En cas de perte de contrôle, les baigneurs se retrouveraient rapidement devant le barrage où le risque de noyade est évident. Des agents de sécurité sont mandatés par la Ville pour veiller au respect de l’interdiction de 8 h à 1 h du matin. 

« Avec l’arrivée du soleil, les baigneurs et les propriétaires d’embarcations sont nombreux à se rendre à la plage et à se voir refuser l’accès à l’eau. Le danger est vraiment important, même si cela ne semble pas évident de la rive. Les visiteurs n’ont pas conscience que le courant est très sournois. Il serait irresponsable de laisser les gens se baigner ou même faire du kayak. Avec un tel courant et un tel niveau, vous êtes emporté en un instant et personne ne peut vous sauver du courant qui entraîne vers le barrage », a insisté Claudia Meloche, coordonnatrice du Service récréatif et communautaire. « Nous n’avons d’autres choix que d’engager des agents de sécurité et, si la personne contrevient à l’avertissement, nous devons appeler la police. »

Le Conseil international du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent a décidé d’augmenter le débit en provenance du lac Ontario de 10 200 m3/seconde  à 10 400 m3/seconde avec pour objectif d’accélérer la baisse du niveau du lac Ontario. Le débit demeurera élevé dans les prochaines semaines.

Si les conditions météorologiques sont favorables, une diminution visible du débit, pourrait être observable à partir de la deuxième semaine de juillet.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.