Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 mai 2018 - 10:29 | Mis à jour : 20:11

« Maintenant, le Suroît pourra se défendre et parler en son propre nom. » - Guy Leclair.

Par Jessica Brisson, Journaliste

C'est le 6 mai dernier que se tenait, la toute première assemblée régionale du Suroît. Au terme de cette journée qualifiée d'historique, la grande région du Suroît est finalement reconnu.

« La réalité de notre région est bien différente de celle vécue en Montérégie. Les enjeux ne sont pas les mêmes, les préoccupations ne sont pas les mêmes. Maintenant, le Suroît pourra se défendre et parler en son propre nom », indique Guy Leclair.

Notons qu’au terme de l’assemblée régionale du Suroît se tenait la première assemblée régionale des jeunes du Suroît. « Je dois vous dire que ces jeunes sont dynamiques! Ça fait plaisir à voir, c’est stimulant. La relève au Parti Québécois est bien présente! », souligne le député de Beauharnois.

L’objectif de la création du Suroît dans les instances du Parti Québécois est de faire en sorte que cette région soit un jour reconnue par le gouvernement du Québec. « Nous souhaitons la création d’une nouvelle région administrative. Rien de moins. Si le Parti Québécois forme le gouvernement le 1er octobre prochain, nous allons officiellement créer cette région », soutient l’élu.

Rappelons que la journée du 6 mai 2018 a été une journée très occupée du côté du Parti Québécois dans la région. L’assemblée générale annuelle et l’assemblée d’investiture du Part Québécois de Beauharnois se sont succédé.

L’oratrice invitée, Mme Véronique Hivon, vice- cheffe du Parti Québécois, a reçu un chaleureux accueil de la part des militants et sympathisants présents. M. Alain Therrien, député de Sanguinet, a également pris la parole afin de dénoncer le bilan économique des libéraux.

« Je suis bien heureux de cette journée. J’ai encore l’honneur de représenter le Parti Québécois dans Beauharnois. La présence de mes collègues m’a fait chaud au cœur. Le tout a culminé avec les premières assemblées régionales entourant le Suroît. Je ne pouvais pas demander mieux! », conclut Guy Leclair. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.