Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
27 mars 2018 - 06:00

François Legault s'engage face à l'hôpital de Vaudreuil-Soulanges.

Dossier de l'hôpital : « Je m'engage dans un prochain mandat, donc dans quatre ans, à commencer la construction. »

Par Jessica Brisson, Journaliste

Le chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ), François Legault, était de passage dans Vaudreuil-Soulanges, ce lundi 26 mars, afin de rencontrer le comité tripartite pour la construction d'un hôpital à Vaudreuil-Soulanges ainsi que pour rencontrer les médias locaux et nationaux concernant la construction du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges.

Suite à l'annonce faite par le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, la semaine dernière, M. Legault a annoncé qu'un gouvernement de la CAQ lancerait les travaux de construction du futur hôpital d'ici 2022.

Accompagné de Louise Craig, porte-parole pour la communauté anglophone, et de Denis Lapointe, porte-parole pour les citoyens francophones, François Legault a exprimé sa vision du tandem Lucie Charlebois-Gaétan Barrette, qui avait promis d’ouvrir l’hôpital en 2021 alors que le terrain de l’hôpital n’est même pas encore acheté.

« La semaine dernière, un peu à la surprise générale, le premier ministre Couillard est venu dans la région dire que finalement, l'hôpital serait construit seulement qu'en 2027. Donc est-ce qu'on peut croire cette promesse ? », demande le chef de la CAQ.

« Je m'engage dans un prochain mandat donc dans quatre ans, à commencer la construction. Ce qui est important, c'est que ça devienne irréversible. C'est-à-dire que la construction de l'hôpital de Vaudreuil commence dans les quatre prochaines années. C'est l'engagement que je prends. »

Des mesures transitoires nécessaires

Afin de pallier au problème d'engorgement qui se vit depuis un bon moment à l'Hôpital du Suroît, François Legault propose des mesures transitoires. D’abord, ouvrir de nouveaux lits en dehors de l’hôpital pour libérer l’urgence, notamment en CHSLD, en résidence privée ou dans une ressource intermédiaire ; ensuite, ouvrir un centre de consultations sans rendez-vous au CLSC de Vaudreuil.

« Il faut un plan de transition en attendant la construction de l'hôpital de Vaudreuil-Soulanges  », poursuit-il.

De son côté, le comité tripartite pour la construction de l'hôpital de Vaudreuil-Soulanges a proposé deux autres mesures dont l'ajout d'ambulance ainsi que le financement des municipalités pour l'intégration d'un service de premiers répondants.  

« Après 15 ans de gouvernement libéral, l’accès aux soins de santé est encore très problématique pour la population de Vaudreuil et des environs. Il faut absolument un nouvel hôpital à Vaudreuil, les patients en ont besoin. L’improvisation du Parti libéral a assez fait de mal dans la région. Un gouvernement de la CAQ fera tout pour accélérer les travaux du nouvel hôpital, tout en désengorgeant l’hôpital du Suroît d’ici là. Aujourd’hui, je dis aux gens de Vaudreuil : c’est le temps de changer ! »


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.