Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 octobre 2017 - 11:00

Région Suroît

Arrêt à Salaberry-de-Valleyfield pour le OUI Québec

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Les Organisations unies pour l’indépendance (OUI Québec) convie la population de la région à sa tournée « La constituante : dessinons les contours du pays ! ». Le regroupement fera un arrêt en sol campivallensien avec pour objectif de présenter une démarche concrète permettant de reprendre l’initiative du débat sur la question nationale.

De janvier à avril dernier, les OUI Québec ont réuni autour d’une même table le Parti Québécois (PQ), Québec solidaire, Option nationale et le Bloc Québécois pour élaborer une feuille de route qui trace la voix vers l’indépendance.

Les travaux de cette table de concertation ont débouché sur une proposition commune. Celle-ci est basée sur une démarche constituante indépendantiste.

Elle-même appuyée sur le principe de souveraineté population, cette suggestion collective permet de sortir le projet d’indépendance des seules enceintes partisanes. Elle offre aussi la possibilité de remettre les citoyen (ne)s au cœur même du processus d’accession à l’indépendance. Comment? En rédigeant, pour la première fois dans l’histoire, un projet de constitution qui reflète les valeurs et aspirations du Québec.

Une soirée pour tous

Les responsables OUI-Québec-région Suroît invite toutes les personnes intéressées par le projet de l’indépendance à une rencontre. Celle-ci se tiendra le mercredi 18 octobre prochain, au 222 de la rue Alphonse-Desjardins à Salaberry-de-Valleyfield, dès 19h.

Sur place, il sera possible de rencontrer la présidente nationale des Oui-Québec, Claudette Carbonneau. Elle sera accompagnée par le professeur de droit constitutionnel et international, Daniel Turp. Le duo présentera ce qu’est la constituante comme voie d’accession à l’indépendance, en quoi c’est pertinent et comment opérationnaliser une telle démarche. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.