Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
11 octobre 2017 - 08:00 | Mis à jour : 09:13

Politique municipale

De gestionnaire à …mairesse de Salaberry-de-Valleyfield?

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Après avoir passé une décennie à la tête du Centre local de développement de Beauharnois-Salaberry, Joanne Brunet vise un autre défi. Le 5 novembre prochain, elle aimerait devenir mairesse de Salaberry-de-Valleyfield à la suite de départ à la retraite de Denis Lapointe qui a occupé ce rôle pendant 22 ans.

« Mon bagage de gestionnaire acquis dans les dix dernières années en matière de développement économique et régional m’a permis d’être aux premières loges des enjeux et des opportunités que notre belle ville peut offrir. Parmi elles, CSX et Pélican, en plus de m’avoir donné l’opportunité de travailler en étroite collaboration avec les élus de la MRC », affirme la principale intéressée d’entrée de jeu.

C’est pour pouvoir continuer ce qu’elle a entamé au CLD qu’elle brigue la mairie. « Mais aussi parce que la politique a toujours fait partie de nos discussions de famille. J’ai toujours eu un intérêt pour la politique municipale, mais étant maman de deux filles, le moment ne s’est jamais présenté pour que je fasse le grand saut », indique-t-elle.

Sauf jusqu’en août où la dernière de ses filles a obtenu une bourse pour pratiquer le ski aux États-Unis. « Ça concordait bien puisque le maire Lapointe a annoncé, en même temps, son retrait de la vie politique. Ma candidature n’a donc pas surpris mes proches car ils savent que la Ville me tient à cœur et que je crois en son potentiel. »

Le financement des organismes, une priorité

Si on demande à la candidate quels dossiers lui tiennent à cœur, elle en nomme d’emblée trois. Le premier est le financement des organismes. Elle avoue avoir été sensibilisé à ce sujet après avoir été coordonnatrice au comité de développement social. « Bon nombre d’entre eux sont confrontés à des pertes de revenus et à une fermeture probable. J’aimerais leur obtenir du financement récurrent afin que leur survie ne soit pas menacée », explique-t-elle.

Elle s’engage aussi à examiner le prix des loyers qui représente un impact important sur la santé financière des citoyens de Salaberry-de-Valleyfield. Elle confie aussi être préoccupée par le développement touristique et culturel de la Ville. « J’ai en tête de développer des excursions d’une journée ou deux dans la région avec des entreprises de chez nous comme l’Hôtel Plaza. Je veux aussi maximiser le potentiel de l’eau et des pistes cyclables du territoire. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.