Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
18 septembre 2017 - 13:24

« Nous devons agir dès maintenant pour appuyer adéquatement les personnes aînées qui veulent vieillir chez elles.»

Par Jessica Brisson, Journaliste

Le député de Beauharnois, Guy Leclair, compte bien mettre fin au rationnement du soutien à domicile. 

C'est un plan solide, que le député a présenté et espère mettre en place. « Nos objectifs sont clairs, nous souhaitons permettre aux personnes aînées ou vivant avec un handicap physique, une maladie mentale ou dégénérative, de demeurer à la maison, tout en accompagnant adéquatement les proches aidants, et impliquer les professionnels de la santé, les entreprises d'économie sociales et les organismes communautaires »,indique-t-il.

Mettre les moyens nécessaires : au moins 100 M$ par année

« Nous voulons éviter les recours inutiles aux urgences et aux hôpitaux. Le temps d’attente pour recevoir des soins à domicile peut aller jusqu’à 6, voire 12 mois; c’est inacceptable. En campagne électorale, en 2014, le PLQ s’était engagé à investir 750 M$ supplémentaires sur 5 ans dans les soins à domicile. Mais il a brisé sa promesse dès sa première année au pouvoir. Il a investi un gros 0 $ les deux premières années, 60 M$ la troisième, et 69 M$ cette année. C’est insuffisant. Rappelons également qu’il a coupé un demi-million d’heures de soutien à domicile en 2016. En conséquence, le soutien a été offert à 10 000 personnes de moins, alors que chaque année, 100 000 personnes atteignent 65 ans », a précisé Guy Leclair.

« Il est temps d’offrir les moyens nécessaires, il est temps d’offrir du solide aux aînés et aux personnes vivant avec un handicap. Ils doivent pouvoir vivre décemment chez eux; c’est une volonté qu’ils ont maintes fois exprimée, et notre rôle est de tout mettre en œuvre pour la respecter. Nous, nous investirons au moins 100 M$ additionnels par année pendant 5 ans. Cela permettra d’augmenter significativement les services offerts par les auxiliaires familiaux et les
autres professionnels de la santé »
, a-t- il ajouté.

Soulager les proches aidants : 8 heures de répit par semaine

« Les proches aidants font un travail extraordinaire, tous les jours. Malheureusement, depuis plusieurs années, rien n’a réellement été mis en place pour les soulager et les soutenir. Selon une analyse de Statistique Canada, entre janvier et mai 2016 seulement, 95 500 Québécois ont abandonné leur emploi en raison d’obligations personnelles et familiales. Parmi eux, 73 500 femmes. C’est énorme. L’ex-ministre libérale Marguerite Blais réclamait la mise en place d’une politique pour les proches aidants. À son départ, elle fut d’ailleurs fort critique à l’égard de son propre parti, constatant sa lenteur à mettre en place une politique en ce sens, malgré les appels répétés. Il est temps de le faire, et concrètement. Notre plan permettra entre autres d’offrir 8 heures de répit par semaine à celles et à ceux qui en ont le plus besoin. Il est temps de mieux soutenir les organismes communautaires qui viennent en aide aux proches aidants », a insisté le député.

« Notre plan, c’est par ailleurs de tout mettre en œuvre afin d’offrir une solution humaine qui favorise la pleine participation sociale des personnes vivant avec un handicap. Actuellement, 3500 de ces personnes de moins de 65 ans vivent dans un CHSLD au Québec. Nous devons offrir à ces gens des solutions concrètes, comme la bonification du chèque emploiservice, afin de leur permettre de véritablement faire un choix quant à leur milieu de vie. Avec le prochain gouvernement du Parti Québécois, les CHSLD ne seront plus l’unique option pour ces gens qui méritent d’avoir enfin un gouvernement à leur écoute. Pour le Parti Québécois, recevoir des soins à domicile, c’est une question de respect et de dignité », d’ajouter Guy Leclair.

« Nous devons agir dès maintenant pour appuyer adéquatement les personnes aînées qui veulent vieillir chez elles. Et les gens qui les soutiennent au quotidien doivent aussi être aidés. Étant donné les nombreux enjeux liés au vieillissement de la population, nous continuons, avec de nombreux groupes, à exiger des états généraux sur les conditions de vie des aînés. La pétition les réclamant compte déjà plus de 14 000 signatures, et ça continue », a indiqué en terminant Guy Leclair.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.