Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
12 juin 2017 - 08:12

Navigation : Anne Quach interpelle Marc Garneau

La députée Anne Minh-Thu Quach (Salaberry – Suroît) veut des modifications à la Loi sur la marine marchande. Elle l’a d’ailleurs signifié à l’honorable Marc Garneau, ministre des Transports et député de Notre-Dame- de-Grâce- Westmount.

La députée néo-démocrate a traversé la Chambre des communes pour remettre une lettre en main propre au ministre Marc Garneau. Anne Quach enjoint son collègue d’apporter une modification à la Loi de 2001 sur la marine marchande.

Cette dernière ne permet pas aux municipalités d’implanter des règlements pour régir les cours d’eau. Rappelons que le nombre de bateaux de plaisance a explosé sur nos cours d’eau dans les dernières années. Cette réalité crée son lot de problèmes minant la cohabitation entre les plaisanciers et les riverains. Les impacts sur l’environnement, la sécurité publique et la qualité de vie sont au cœur de la démarche.

En vertu de la Loi sur la marine marchande, les plaisanciers ne sont pas soumis à une limite de vitesse. Ainsi, les embarcations naviguant à grande vitesse accélèrent, par le sillon de vagues qu’ils engendrent, l’érosion des berges en plus de nuire à la qualité de l’eau en permettant à la vase de s’y mélanger.

« Depuis trois ans maintenant, la municipalité de Saint-Stanislas- de-Kostka travaille à trouver des solutions favorisant une cohabitation harmonieuse entre les plaisanciers et les riverains au niveau de la Baie des Brises. 500 bateaux s’amarrent quotidiennement pendant les fins de semaine estivales sur cette rive du lac Saint-François. Selon la mairesse Caroline Huot, malgré des démarches de consultation avec les citoyens et les autorités compétentes, la municipalité n’a pas les moyens d’agir efficacement pour le bien-être collectif », lance la députée de Salaberry – Suroit.

Le député Matthew Dubé (Beloeil – Chambly) a déposé en mai 2016 un avis de motion pour modifier la Loi sur la marine marchande. Celui-ci est resté lettre morte et Anne Quach espère aujourd’hui donner le pouvoir aux municipalités sur les cours d’eau sur leur territoire.

La navigation de plaisance est une activité économique et sociale importante dans nos régions. Elle constitue une attraction récréotouristique et un levier économique évident que les secteurs municipal et politique encouragent. La députée désire simplement un équilibre harmonieux entre cette industrie et le respect des riverains et de l’environnement.

La balle est maintenant dans le camp de l’honorable Marc Garneau.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.