Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 mars 2018 - 07:00

L'APCHQ demande le renouvellement du programme RénoVert

Par Jessica Brisson, Journaliste

Alors que le budget du Québec 2018-2019 devrait être présenté d'ici les prochaines semaines, l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ) demande au gouvernement du Québec de renouveler le crédit d'impôt à la rénovation RénoVert et d'instaurer une mesure d'aide visant l'amélioration de l'efficacité énergétique des immeubles locatifs.

Par ailleurs, l'Association a récemment participé aux consultations prébudgétaires au cours desquelles elle a fait part au ministre des Finances de ses propositions et recommandations.

RénoVert : une mesure qui fonctionne

Annoncé par le gouvernement du Québec en mars 2016, le crédit d'impôt à la rénovation RénoVert a été renouvelé en 2017. L'Association demande à ce que soit renouvelée de nouveau cette mesure lors du dépôt du prochain budget, car le parc immobilier résidentiel présente encore un vaste potentiel de mise à niveau énergétique. D'ailleurs, le gouvernement est résolument engagé sur la voie de l'efficacité énergétique.

Selon un sondage réalisé en septembre 2017 par la firme Léger, RénoVert a incité près d'un propriétaire sur deux y ayant eu recours à entreprendre des travaux, à les devancer ou à réaliser des travaux de montants plus élevés. Il a eu notamment pour effet d'augmenter de près de 2 000 dollars le montant des travaux de rénovation visant à améliorer l'efficacité énergétique.

Une mesure pour remettre en état le parc locatif québécois

Le parc immobilier locatif du Québec se fait de plus en plus vieillissant. En effet, 65 % de tous les ménages locataires québécois (près de 892 000 ménages) résident dans un logement construit avant 1981. Ces immeubles plus âgés nécessitent plus d'énergie pour le chauffage.

L'APCHQ recommande donc d'instaurer une mesure d'aide destinée aux propriétaires de logements locatifs. Les travaux reconnus devraient viser à améliorer l'efficacité énergétique des immeubles locatifs et pourraient être assujettis à des normes d'efficacité énergétique similaires à celles en vigueur pour RénoVert. Afin de permettre aux propriétaires de planifier adéquatement les travaux, la mesure d'aide pourrait être disponible sur une période de cinq ans, et les travaux pourraient être réalisés sur plus d'une année.

Selon les estimations de l'APCHQ, une mesure d'aide pour le parc immobilier locatif permettrait de rénover 25 % des logements locatifs, soit 325 000 logements, sur une période de cinq ans. Elle permettrait notamment :

  • Des investissements privés de 4,2 milliards de dollars;
  • De créer plus de 38 000 emplois sur une période de cinq ans partout au Québec;
  • De réduire annuellement et de façon permanente 48 000 tonnes d'émission de GES (rénovation de 63 100 logements chauffés au mazout ou au gaz naturel);
  • Des économies annuelles de chauffage de 227 dollars par logement rénové.

Autres mesures proposées par l'APCHQ dans le cadre des consultations prébudgétaires

  • Instaurer un régime d'accession à la propriété (RAP) intergénérationnel.
  • Rembourser la taxe de Bienvenue pour les premiers acheteurs.
  • Bonifier le remboursement de TVQ pour habitation neuve aux premiers acheteurs.

[ Source APCHQ ]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.