Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 juin 2018 - 13:00

Cinq arrestations

Le SPVM démantèle une organisation très active d ans le trafic d’héroïne

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le jeudi 31 mai, un réseau de trafiquant très actif dans la vente d’héroïne a connu une fin abrupte. Le Service de police de la Ville de Montréal a mené une opération d’envergure le visant, ce qui a conduit à la saisie de plusieurs substances et à des arrestations.

En collaboration avec le Service de police de Laval et le Service de police de Mirabel, le SPVM a procédé à sept perquisitions.

Au total, cinq arrestations ont eu lieu dans les secteurs nord et ouest de Montréal, mettant fin  aux activités de cette organisation.

Lors de cette opération, les policiers ont saisi notamment :  

·         Plus de 2 kilos d’héroïne                                

·         55 grammes de cocaïne

·         5 armes de poing

·         2 armes longues

·         Environ 15 800 $ en argent canadien

·         2 véhicules

·         13 appareils cellulaires  

 

Cinq hommes âgés entre 24 et 38 ans feront également face à des accusations dans ce dossier. On leur reproche d’avoir fait du trafic de stupéfiants, d’avoir été en  possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic et de possession d'arme à feu prohibée.

Quatre suspects ont comparu à la Cour du Québec, le vendredi 1er juin et un prévenu a été libéré avec promesse de comparaître.

Quelques mois d’enquête

L’enquête a débuté en février 2018 à la suite d'un appel du public. L'organisation criminelle distribuait ses stupéfiants dans le nord et l'ouest de l'île de Montréal et étendait même son territoire jusqu'à Laval. Elle était active sept jours par semaine, du matin au soir.

Quiconque aurait de l’information sur ces événements ou sur tout autre dossier peut communiquer avec Info-Crime Montréal au 514 393-1133. L’information sera traitée de façon anonyme et confidentielle.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.