Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 mars 2018 - 07:00

Afin de contrer le trafic de stupéfiants

Opération visant les trafiquants de stupéfiants à la place Émilie-Gamelin

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Une opération policière s’est tenue récemment à la place Émilie-Gamelin. L’endroit qui est situé près de l’édicule du métro Berri-UQÀM a été le théâtre d’une démarche visant à contrer le trafic de stupéfiants sur place.

La démarche a été initiée par les agents du poste de quartier 21 du SPVM. Ils étaient accompagnés des policiers de la Section métro, des enquêteurs de la Division Sud et de plusieurs autres unités spécialisées.

Ce quadrilatère, borné par les rues Berri, Saint-Hubert, Sainte-Catherine et par le boulevard De Maisonneuve est un lieu très fréquenté. Que ce soit par des citoyens, des employés de bureau, des usagers du métro et des touristes pendant la saison chaude.

 Afin d’assurer une expérience agréable et sécuritaire à tous, le SPVM est intervenu auprès des personnes qui exerçaient des activités criminelles afin d’y mettre un terme.

Au cours de cette opération, les policiers ont procédé à l’arrestation de neuf personnes pour trafic de stupéfiants ou non-respect de conditions », précise le corps de police par voie de communiqué.

Deuxième opération

Il s'agit de la seconde opération de ce type à cet endroit depuis le début de l’année. Au total, 22 suspects ont été arrêtés, dont plusieurs ont été libérés avec des conditions les empêchant de revenir dans le secteur à proximité de l’édicule Berri-UQAM. D’autres opérations similaires sont à prévoir au cours des prochains mois.

La tenue de telles opérations contribue à favoriser la baisse de la criminalité et accroître le sentiment de sécurité pour l’ensemble de l’île de Montréal.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.