Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 mars 2018 - 05:00

Trafic d’héroïne et de fentanyl

Un quinquagénaire recherché par le Service de police de la Ville de Montréal

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Connaissez-vous Yves Savard, 59 ans? Il est dans la mire du Service de police de la Ville de Montréal. Il serait relié à deux autres individus impliqués dans le trafic d’héroïne et de fentanyl. Il est aussi suspecté de possession de stupéfiants à des fins de trafic et de complot.

Le 20 janvier 2017, à la suite d’une opération policière, Yves Savard avait été arrêté. Les policiers avaient alors saisi 25 grammes d’héroïne à son domicile. Il a comparu le lendemain, mais avait été remis en liberté après son enquête caution.

Or, il ne s’est jamais présenté aux étapes judiciaires subséquentes. Le SPVC cherche donc désormais à le localiser.

Yves Savard a les cheveux gris et les yeux bruns. Il mesure 5’11’’ et pèse 205 lbs.

Deux complices

Pendant sa cavale, Christiane Bergeron, 52 ans et Emmanuel Amaral, 52 ans, ont pris la relève au niveau de la distribution d’héroïne. Le duo a été arrêté le 9 juin 2017 et a comparu le lendemain. Il a dû répondre à des accusations de possession d’héroïne et de fentanyl  à des fins de trafic. Ils mélangeaient l’héroïne avec du fentanyl.

Perquisitions

Lors des perquisitions dans la demeure de ces deux suspects et dans leur voiture respective, les policiers ont saisi :

- Héroïne –25 gr;

- Méthadone en comprimés—57 comprimés;

- Méthadone liquide—320 ml;

- Argent canadien—10165 $

La paire a récemment obtenue sa sentence. Amaral écope d’une peine de cinq ans alors que Bergeron restera derrière les barreaux pour trois ans et demi.

« L’enquête était prioritaire pour le SPVM, compte tenu des nombreux cas récents de surdoses reliées à la consommation d’opiacés », précise le corps de police par voie de communiqué.

 Quiconque aurait de l’information sur ces événements ou sur Yves Savard peut communiquer avec Info-Crime Montréal au 514 393-1133 ou en ligne. L'information sera traitée de façon anonyme et confidentielle.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.