Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
6 juin 2017 - 14:27

Blaise Jaime Flores de Saint-Zotique fait face à 6 chefs d'accusations

Projet cendrier: nouvelle arrestation à saint-Zotique

Par Jessica Brisson, Journaliste

Les policiers de la GRC du Détachement de Valleyfield ont procédé ce matin à l'arrestation du sujet principal visé par l'enquête Cendrier. Il s'agit de Blaise Jaime Flores, 25 ans, de Saint-Zotique.

Les enquêteurs ont établi son rôle facilitant deux tentatives d'importation de cocaïne en provenance des États-Unis, desquelles son père Jaime Jose Flores Ramirez, 51 ans, a été accusé le 8 décembre dernier.

Blaise Jaime Flores fera face à trois chefs d'accusations d'avoir aidé Jaime Jose Flores Ramirez à omettre de se conformer à ses conditions de remise en liberté, contrairement à l'article 145(3)a) du Code criminel.

Flores fait également face à deux chefs d'accusation pour ne pas s'être conformé à un engagement, contrairement à l'article 145(3)a) du Code criminel et un chef d'accusation de ne pas s'être conformé à une ordonnance de probation, contrairement à l'article 733.1(1)a) du Code criminel.

Projet Cendrier

Le projet d'enquête Cendrier cible des individus impliqués dans la contrebande de tabac, dans la production et le trafic de cannabis à grande échelle ainsi que dans le trafic de cocaïne dans la région de Valleyfield. Depuis le 8 décembre 2016, Cendrier a permis l'arrestation d'une douzaine d'individus impliqués dans diverses activités de contrebande. Plus de 230 kilos de cocaïne destinée au marché montréalais ont notamment été saisis.

Appel au public

Vous avez des renseignements sur les activités illicites d'individus ou de groupes d'individus impliqués dans le trafic de drogue, dans le commerce de produits du tabac illégal ou d'autres activités illicites? Communiquez avec la GRC au 1-800-771-5401 ou avec votre service de police local.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.