Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 avril 2017 - 12:58

Police

Contrebande de tabac: nouvelles arrestations

La Division des enquêtes sur la contrebande de la Sûreté du Québec, conjointement avec la Gendarmerie Royale du Canada (GRC) détachement de Valleyfield, ont mené une opération en lien avec de la contrebande de tabac, les 17 et 21 avril derniers, à Saint-Anicet.

Lors de la première perquisition, le 17 avril, les policiers ont saisi :

  • 1 450 kg de tabac en vrac;
  •  96 000 petits cigares;
  • Deux véhicules.

Une femme âgée de 25 ans, de Valleyfield, a été interpellée et pourrait face à des accusations en vertu de la Loi concernant l’impôt sur le tabac (provinciale), ainsi que la Loi sur l’accise (fédérale).

La seconde perquisition le 21 avril a permis de saisir 286 kg de tabac en vrac. Les policiers ont procédé à l’interpellation de deux hommes âgés de 17 et 40 ans, de Saint-Louis- de-Gonzague et de Sainte-Martine. Ils pourraient face à des accusations en vertu de la Loi concernant l’impôt sur le tabac (provinciale), ainsi que la Loi sur l’accise (fédérale).

La Division des enquêtes sur la contrebande a pour mandat de lutter, en collaboration avec Revenu Québec, contre la contrebande de tabac sur tout le territoire québécois afin de s’assurer de l’intégrité du système fiscal québécois et ainsi récupérer des biens et actifs utilisés par les contrevenants.

La Sûreté du Québec rappelle que toute information sur la contrebande de tabac peut être communiquée en tout temps et de façon confidentielle à la Centrale de l’information criminelle au 1 800 659-4264.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.