Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
13 juin 2018 - 08:00

Loi sur la qualité de l’environnement

La SCABRIC peut vous aider avec le RPEP

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Vous n’êtes pas trop familier avec le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection (RPEP)? Pourtant, il est primordial de le connaître et de le comprendre. C’est la mission que s’est donnée la SCABRIC.

La Société de conservation et d’aménagement des bassins versants de la Zone Châteauguay rappelle que le RPEP a été adopté en 2014 par le gouvernement provincial.

Il mentionne des ajustement avec les modifications à la Loi sur la qualité de l’environnement en 2018, en consultation jusqu’en juin 2018. Ces changements autorisent les organismes de bassin versant à signer la plupart des analyses de vulnérabilité des sources d’eau potable.

La consultation est terminée. Cette mesure touche les municipalités et entreprises du territoire. «  Si celles-ci ont un réseau d’aqueduc alimentant plus de 500 personnes, dont au moins une résidence, elles doivent déposer au MDDELCC, une analyse de vulnérabilité au plus tard le 1er avril 2021.  De plus, elles devront effectuer la révision de cette analyse en utilisant les meilleures données disponibles à tous les cinq ans », résume la SCABRIC dans un communiqué.

Pour cette analyse, trois aires de protection imbriquées sont disponibles : l’Immédiate, l’Intermédiaire et l’Éloignée. La forme des aires change selon que la prise d’eau potable est souterraine ou de surface.

La caractérisation des aires intermédiaires (bactériologique et virale) et éloignées pour un puits doit utiliser la méthode DRASTIC et être signée par un hydrogéologue. La SCABRIC a les compétences pour réaliser ces analyses de vulnérabilité et est en constante communication avec plusieurs hydrogéologues.

Pour joindre la SCABRIC, visitez le http://www.scabric.ca/  ou composez le (450) 427—0911.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Valleyfield se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Valleyfield collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.